MUNICIPALES AU CREUSOT : Les 4 candidats répondent aux questions de creusot-infos (3) :  3 – A l’heure des nouvelles technologies la Médiathèque doit-elle évoluer et comment ?

Article de presse
02/03/2020

Julie Lucotte
«Il faudrait commencer par demander à ceux qui s’en occupent et à ceux qui l’utilisent ce qu’ils en pensent. Et il y a certainement énormément de choses à faire
Mais l’accès à la culture ne se résume pas à une question de technologie. C’est une question de classe sociale. La bourgeoisie et la petite-bourgeoisie friquée savent très bien y avoir accès et profiter de tous ses trésors. Ils ont l’argent pour. Mais surtout ils considèrent qu’elle leur appartient, qu’elle est faite pour eux. Ils en sont imprégnés dès leur enfance par leur éducation, les voyages, les échanges… tout ce que l’argent peut offrir.
L’accès à la culture pour les classes populaires est une question que le mouvement ouvrier s’est posée dès ses débuts. Il a su y mettre tous les moyens.
Cela a été un de ses premiers combats ; c’est passé en premier par l’apprentissage de la lecture : pouvoir lire les tracts, les annonces des patrons, les journaux, les écrits politiques. Cela permet de comprendre le monde dans lequel on vit, d’en prendre possession, de s’émanciper.
Au Creusot comme dans bien des villes ouvrières, les maisons de quartiers ou maisons du peuple sont nées avec cette époque. C’étaient les militants et les travailleurs qui les faisaient fonctionner. Là, se transmettaient toutes les expériences, le capital du mouvement ouvrier avec la perspective que les travailleurs prennent toute la société en mains.
C’est cette perspective que je défends dans cette campagne au Creusot».

Droits de reproduction et de diffusion réservés © creusot-info.com

Lire l'article en ligne