NEVERS (Nièvre)

ARMATIS : DÉBRAYAGE POUR LES SALAIRES

Brève
02/02/2014

Jeudi 30 janvier, les travailleurs de la plate-forme téléphonique Armatis à Nevers ont débrayé. Ils ont profité de la venue du PDG pour réclamer des augmentations de salaires.

Ils refusent également les « six jours travaillés consécutifs ». Cela entraîne des frais de garde d'enfant ou des frais d'essence supplémentaires. Certains habitent à plusieurs dizaines de kilomètres de Nevers.

La direction d'Armatis demande aux téléconseillers d'en accepter toujours plus. Il faut être polyvalent, faire toujours plus de ventes alors que les primes versées ne sont que de quelques euros.

Armatis-LC se vante d'avoir « le label de responsabilité sociale » et de se préoccuper « du bien-être de ses collaborateurs ». En débrayant, les travailleurs d'Armatis ont montré qu'ils voulaient prendre leurs affaires en main. Ce sera beaucoup plus efficace.

Les dernières brèves