COTE-D'OR - LONGVIC

NON A LA FERMETURE DE L'USINE 3M

Brève
19/05/2017

La direction de l’usine 3M, basée à Longvic et spécialisée dans la production et l’expédition de matériaux adhésifs et d’isolation pour la grande distribution, a annoncé son intention de fermer le site d’ici 18 mois. Sur un total de 84 travailleurs menacés, elle prévoit la suppression des 33 postes de production et le transfert des postes de logistique et de vente vers un autre site à Veyziat-Oyonnax. 

Une réunion est prévue le 17 mai entre les représentants du personnel et la direction, soi-disant pour « anticiper et favoriser les reclassements », car bien sûr, la direction se garde bien de parler de licenciements. Quel que soit le nom choisi pour en parler, reste qu’elle veut fermer l’usine ! Comment croire au reclassement des travailleurs sur le site d’Oyonnax quand ils travaillent dans cette usine depuis plus de 18 ans en moyenne et ont fait leur vie dans la région ?

La direction fait état de difficultés économiques, mais le groupe 3M est un conglomérat américain qui emploie près de 90000 personnes dans le monde et rapporte chaque année 5 milliards de bénéfices nets à ses actionnaires. Autant dire que sa décision de « restructurer » n’a rien à voir avec de réelles difficultés.

Cet argumentaire fait partie d’un plan pour présenter la fermeture comme inévitable et la faire accepter aux travailleurs du site de Longvic, et il y a fort à parier qu’elle utilisera toutes les négociations avec les syndicats dans ce sens. S’ils veulent arracher des garanties concrètes, il faudra que les travailleurs de 3M opposent leur politique et leurs revendications à ce plan de la direction, et sur leur terrain à eux, celui des grèves et des manifestations.

Les dernières brèves