NEVERS (Nièvre)

ARMATIS : DÉBRAYAGE POUR LES SALAIRES

Brève
02/02/2014

Jeudi 30 janvier, les travailleurs de la plate-forme téléphonique Armatis à Nevers ont débrayé. Ils ont profité de la venue du PDG pour réclamer des augmentations de salaires.

Ils refusent également les « six jours travaillés consécutifs ». Cela entraîne des frais de garde d'enfant ou des frais d'essence supplémentaires. Certains habitent à plusieurs dizaines de kilomètres de Nevers.

La direction d'Armatis demande aux téléconseillers d'en accepter toujours plus. Il faut être polyvalent, faire toujours plus de ventes alors que les primes versées ne sont que de quelques euros.

Armatis-LC se vante d'avoir « le label de responsabilité sociale » et de se préoccuper « du bien-être de ses collaborateurs ». En débrayant, les travailleurs d'Armatis ont montré qu'ils voulaient prendre leurs affaires en main. Ce sera beaucoup plus efficace.

CENTRE HOSPITALIER. NEVERS (58)

MENACES CONTRE LES SAGES-FEMMES

Brève
05/01/2014

Au Centre hospitalier de Nevers, la grève des sages-femmes continue. Depuis quelques semaines, elles ont décidé de remplir les fiches d'activité, mais de ne pas les transmettre.

La direction est intervenue en demandant aux médecins de le faire, ce qu'ils ont bien sûr refusé. Alors la direction y va de ses menaces. Elle a voulu prendre exemple sur un hôpital parisien en menaçant de faire des retenues sur salaire !

Rien que ça. Mais si elle veut abréger la grève, qu'elle s'adresse au ministère, parce que lui n'a pas l'air pressé de satisfaire les revendications.

Nièvre

La Poste se moque du courrier

Brève
08/11/2013

Dans la Nièvre, samedi 2 novembre, 79 tournées de courrier n'ont pas été assurées. Ce sera sans doute la même chose le 9 novembre.

La Poste a demandé aux facteurs de prendre des congés ces jours-là . Et comme elle n'a pas prévu de remplacements, les tournées n'ont pas pu se faire.

Par contre, pour les facteurs, la tournée du 4 novembre a été particulièrement remplie, et il en sera de même pour celle du 12 novembre.

La direction de La Poste se moque et des usagers et des facteurs.

Nevers (Nièvre)

Grève contre les licenciements au Journal du Centre

Brève
08/11/2013

Depuis mercredi 7 novembre, l'ensemble du personnel du Journal du Centre à Nevers est en grève pour protester contre l'annonce « du projet stratégique  » du groupe Centre France, qui entraînerait 8 licenciements à Nevers.

La direction du groupe Centre France, qui regroupe 6 journaux dans le Centre, le Limousin, la Bourgogne et l'Auvergne, veut procéder à « une nécessaire réorganisation pour sauvegarder la compétitivité du groupe  ». Pour cela, elle a décidé de supprimer 230 emplois.

Le personnel du Journal du Centre a bien raison de se battre pour ne pas faire les frais de la politique de la direction du groupe Centre France.

Lutte Ouvrière est bien évidemment solidaire de leur mouvement.

NEVERS (Nièvre)

Travail du dimanche : pas vraiment volontaire

Brève
31/10/2013

Le journal local a fait une enquête sur le travail du dimanche.

Pour les salariés, en grande majorité des femmes, qui le subissent, ce n'est pas vraiment un choix.

Pour la plupart, dans la boulangerie industrielle ou dans les supermarchés qui ouvrent le dimanche matin, l'obligation de venir travailler le dimanche figure dans leur contrat de travail. Une employée explique : « être derrière un four trois dimanches sur quatre, je préfèrerais être à la maison ». Pour une autre qui fait cinq dimanches par an dans une grande surface de bricolage : « Le dimanche est le seul jour de repos où l'on peut être tranquille. Nos ancêtres se sont battus et ce serait stupide de perdre cet acquis ».

Ces témoignages montrent que le travail du dimanche n'a vraiment rien à voir avec le volontariat.