Saint Brieuc

Les ordures ont une drôle d’odeur

Brève
11/02/2019

Après un long débat et un vote serré, les élus des 32 communes de l’agglomération de Saint-Brieuc viennent de remplacer la taxe d’enlèvement des ordures ménagères par une redevance. Celle-ci serait plus égalitaire nous dit-on.

Dans le même temps, les habitants de 18 communes vont voir leur participation au financement augmenter de 10 %. Alors que le service rendu deviendra plus cher pour une partie des habitants, une étude est en cours pour réduire le nombre de tournées de ramassage des ordures. Payer plus pour avoir moins, si ce n’est pas une entourloupe, ça y ressemble.

Saint Brieuc

Pas facile l’exercice !

Brève
11/02/2019

Le premier des quatre « grands débats » prévus par la mairie de Saint-Brieuc n’a pas été une réussite. Situé dans une petite chapelle non chauffée, même les plus grands mordus de la parlote ont été refroidis. Du coup, la municipalité vient de décider que le prochain se ferait dans la grande salle de Robien pouvant accueillir plusieurs centaines de personnes. Mais que ce soit dans une petite ou grande salle, ce genre d’ exercice de « démocratie » ne changera en rien la politique du gouvernement au service des plus riches.

Côtes d'Armor

Des fermetures qui ne passent pas

Brève
11/02/2019

28 fermetures de classes sont annoncées pour la prochaine rentrée dans le département. En particulier, dans des petites communes et des quartiers populaires de Lannion et de Saint-Brieuc.

À longueur de temps le gouvernement nous rebat les oreilles avec sa soi-disant lutte contre l’échec scolaire. Mais sur le terrain, sa politique consiste à supprimer des classes et à entasser des élèves dans des structures toujours plus restreintes et sans enseignants supplémentaires. Les syndicats de l’éducation appellent à la mobilisation contre ces fermetures car il faut tout faire pour éviter une nouvelle dégradation des conditions d’enseignement.

Paimpol (22)

« grand débat » : changement de programme

Brève
11/02/2019

Devant une centaine de personnes, Eric Bothorel, député LREM de la circonscription et « coordinateur national du grand débat », avait pourtant bien préparé cette première séance sur le thème de « la démocratie et la citoyenneté » en ayant imaginé un véritable plan de travail par groupes sensé ronronner gentiment sur « les sujets du quotidien » …

La venue d’une trentaine de Gilets jaunes a changé la donne après que l’un d’eux ait proposé de laisser la parole s’exprimer librement et en faisant voter la salle « démocratiquement » sur cette proposition. Ce qui fut fait, au grand dam du député dépité par la décision de l’assemblée.

Exit alors le plan de travail de la « réunion d’initiative locale » et place aux interventions. Le micro circulant alors librement dans la salle pendant deux heures, chacun pu s’exprimer comme il voulait, sur les sujets qu’il voulait !

Rennes, Ille-et-Vilaine

Tous ensemble

Brève
09/02/2019

Mardi 5 février 2019, un millier de manifestants se sont rassemblés devant le MEDEF à l’appel de la CGT, FO et de la FSU mais aussi des gilets jaunes. Tous se sont mélangés pour exiger que les salaires et les pensions soient augmentés et que l’argent nécessaire soit pris sur les riches.

La délégation reçue par le MEDEF s’est entendu dire qu’il fallait… que les manifestations cessent !

Après que les cortèges ouvriers aient été interdits de nombreuses fois dans le centre-ville historique, c’est le centre-ville tout court qui a été interdit, la police empêchant le cortège de manifester dans cette direction.

Le gouvernement et les capitalistes qu’il sert aimeraient que cesse toute contestation sociale : ils ne nous feront pas taire.