Lagassé Douarnenez(29)

Les salariés n'entendent pas se laisser "saucissonner

Brève
08/12/2011

L'entreprise Lagassé Communications Industries de Douarnenez vient d'être placée en redressement judiciaire pour une durée d'observation de deux mois. L'entreprise compte 250 salariés qui fabriquent des systèmes de télécommunication sécurisés, notamment pour les forces de l'ordre.

Après avoir fabriqué des téléphones, cette entreprise issue de Matra Communications a subi depuis 25 ans de multiples saucissonnages pour se retrouver en 2005 dans le giron du groupe canadien Lagassé après sa revente par EADS qui demeure son principal client.

Les ponctions de fonds suspects par l'actionnaire unique Louis Lagassé avaient conduit les représentants au comité d'entreprise à engager une procédure d'alerte. Le tribunal de commerce a confirmé que 15 millions d'euros avaient été sortis de la trésorerie de l'entreprise au profit de filiales. Ce qui donne un aperçu bien mince de ce que peuvent trafiquer les actionnaires, car le cabinet d'expertise mandaté par le comité d'entreprise n'a pu obtenir la communication de multiples documents comptables qu'il demandait.

La veille même du jugement, le 30 novembre, ce sont 380 000 euros qui ont filés de la sorte, alors que les salariés ne se sont vus proposé qu'un demi-salaire faute de trésorerie. La réaction a été immédiate et massive : ils ont tous débrayé pour exiger la totalité de leur paye. Ce qu'ils ont fini par obtenir. Une réaction spontanée qui montre aussi qu'ils n'entendent pas se laisser "saucissonner" encore une fois par un éventuel repreneur, EADS ou autre, qui ne garantirait pas le maintien de tous les emplois.

Les dernières brèves