Saint-Brieuc (Côtes d'Armor)

Tapis rouge et promotion pour un licencieur

Brève
15/05/2011

Un courrier du groupe Ariston/Merloni, daté du 9 mais 2011, annonce que Paolo Merloni est désormais le grand patron du groupe ATG, dont Chaffoteaux fait partie. Cette promotion intervient après la fermeture de l'usine de Ploufragan et du licenciement de 207 travailleurs.

Cette nomination nous laisserait froid si ce n'était que l'on apprend dans cette même lettre que l'année 2010, année du paiement du « plan social », a été la meilleure pour le groupe depuis le début de son existence. En d'autres termes, plus les capitalistes licencient, plus ils gagnent de l'argent. C'est tellement vrai qu'en 2010, près de 3,5 millions d'euros de dividendes en provenance de Chaffoteaux ont été reversés aux principaux actionnaires du groupe ATG dont Paolo Merloni.

Les licenciés de Chaffoteaux, dont une vingtaine à peine a retrouvé un emploi stable, peuvent apprécier à leur juste valeur ces chiffres et la promotion du dernier des rejetons de la famille Merloni, qui n'oublie pas de se féliciter dans ce courrier de « l'éthique des comportements » qui a toujours caractérisé les dirigeants de ce groupe.

Cela ne trouble d'ailleurs pas les responsables de l'Agglomération briochine qui s'apprêtent à racheter les locaux vides de l'usine de Ploufragan et à leur verser plusieurs millions d'euros.

Il est loin le temps ou ces élus traitaient Merloni de patron voyou et proposaient de racheter l'usine 1 € symbolique.

Les dernières brèves