Rennes (35) :  CHU de Rennes

Echo d'entreprise
25/03/2020

ÉCOEURANT !

     Il y avait de quoi être écœuré en entendant, jeudi 12 mars, le président rendre hommage au personnel hospitalier.

    Depuis des années, nous nous mobilisons pour dire que nous manquons de moyens et que l’hôpital est au bord de la rupture.

    Au lieu de répondre aux demandes, le gouvernement, comme ses prédécesseurs, a continué à faire des économies sur la santé et a multiplié les fermetures de lits sous prétexte de « réorganisation ».

      Aujourd’hui, il prétend nous rendre hommage et il nous traite de « héros ». Il se moque du monde !

     Ce n’est pas de flatterie dont nous avons besoin, ce sont des effectifs, du matériel, des lits en quantité suffisante !

 

UNE PÉNURIE DE MASQUES SCANDALEUSE

    Depuis le début de la crise du coronavirus, c’est la course pour avoir des masques.

    Ils sont distribués au compte-gouttes, quand il y en a !

    Certains cadres les ont même mis sous clé pour qu’ils ne partent pas trop vite !

     C’est le personnel qu’il faut protéger, pas les masques !

 

POUR MASQUER LEURS RESPONSABILITÉS

    Tout le monde est inquiet devant les risques de contamination. Quand nous demandons des masques, les arguments avancés pour les refuser ne tiennent visiblement pas la route.

    Les ministres et les « experts » qui interviennent dans la presse cherchent à rassurer et à masquer que ce sont les économies sur la santé qui font que nous nous retrouvons aujourd’hui dans une situation aussi intenable et dangereuse.

 

BIENTÔT DU GEL CHANEL OU RICARD ?

    Plusieurs entreprises de parfumerie et d’alcool ont annoncé qu’elles allaient se mettre à faire du gel hydroalcoolique.

    Elles ont mis du temps avant de s’y mettre, alors qu’il en manque depuis des semaines.

    Leurs services de communication ont tardé à comprendre que même le coronavirus pouvait être l’occasion de faire de la pub à bon compte !