Rennes (35)

Débrayage chez Wimetal

Brève
26/12/2018

Implantée à Saint-Jacques-de-la-Lande, l’entreprise Wimetal compte 30 travailleurs en CDI plus 20 intérimaires qui fabriquent des pots d’échappement essentiellement pour le groupe Renault auxquels s’ajoutent une dizaine de travailleurs qui travaillent sur le site de PSA à la Janais.
Le propriétaire du site, Tenneco, a racheté en avril un autre équipementier, Federal Mogul et a déjà fermé de nombreux sites.
Les travailleurs craignent une fusion de la production avec le site de Laval qui compte plus de 250 salariés. La direction ne disant rien, les salariés ont débrayé jeudi 20 décembre, titulaires et intérimaires, équipe du matin et d’après-midi.
Ils ont bien raison d’exiger des explications : les industriels se cachent toujours derrière le secret des affaires pour faire leurs mauvais coups.