RENNES (35)

Des comptes opaques

Brève
18/04/2019

Le nouveau patron de l’usine de la Barre Thomas, le groupe Contitech, assure qu’il a « de nombreux projets de développement » pour cette usine sous-traitante de l’automobile qui ne compte plus que 400 salariés.

Mais voilà : ces projets sont « confidentiels » tout comme est « confidentiel » le montant du rachat de l’usine au groupe Cooper. Les premiers concernés, les salariés, sont donc laissés dans l’ignorance.

Ce qui est sûr, c’est que l’arrivée de Contitech s’est déjà traduite par la suppression de 66 postes.

Le secret des affaires sert avant tout à camoufler les mauvais coups des capitalistes.