Saint-Brieuc (22)

La santé va mal

Brève
10/10/2019

Le personnel de l’Ehpad des Capucins à Saint-Brieuc a débrayé mardi dernier pour dire qu’il n’en pouvait plus. Aux douleurs physiques s’ajoute le sentiment de maltraiter les malades. Le manque de personnel s’aggrave.

Celui-ci, au bout du rouleau, doit s’arrêter. Le taux d’absentéisme est de 14 %. Les conséquences pour les patients sont aussi palpables : couchés de plus en plus tôt, repas expédiés, manque de contacts avec les soignants. Les familles, les malades, les soignants sont tous victimes de la politique d’économies de l’État.

Ce débrayage a permis aux uns et aux autres de montrer leur colère et de mettre en avant l’urgence de donner les moyens aux Ehpad de fonctionner normalement pour le bien de tous, personnel comme résidents.

Les dernières brèves