Rennes (35)

La traque des pauvres

Brève
18/09/2019

Près de 350 migrants dont 61 mineurs vivent au Parc des Gayeulles à Rennes depuis des semaines dans ce qui n’est rien d’autre qu’un bidonville.

Et bien le préfet leur a envoyé… la police le jeudi 12 septembre à 6h30 du matin pour contrôler leur identité arrêtant quatre personnes.

Quatre jours plus tard, la situation étant inchangée et toujours aussi dramatique, un ancien bâtiment industriel a été investi après avoir été nettoyé par des bénévoles solidaires et environ 150 personnes se seraient installées.

Personne ne doit vivre à la rue : il faut des logements pour tous !

Les dernières brèves