Ille-et-Vilaine

Le danger est toujours là

Brève
11/10/2019

Dans le drame de Saint-Médard-sur-Ille, la défense de la SNCF et de RFF est simple : les installations étaient "conformes à la réglementation en vigueur" et toute la responsabilité incombe au chauffeur du poids-lourd.

D’ailleurs, la "justice", comme lors du premier procès, n'a demandé aucune peine à l’encontre de la SNCF mais chargé le conducteur du camion qui ne nie pas ses responsabilités.

Pourtant, il est incontestable que ce drame et la mobilisation des victimes a permis la suppression du passage à niveau prévu pour … 2020 soit 9 ans après la catastrophe.

Mais des mesures concrètes préconisées après 2011, par le CHSCT, afin d’améliorer la sécurité des circulations, des solutions simples et éprouvées, ont toutes été refusées par la SNCF et RFF.

Les dernières brèves