Rennes (Ille et Vilaine)

Un droit à l’avortement à défendre

Brève
05/10/2018

150 personnes se sont rassemblées vendredi 28 septembre devant la mairie de Rennes pour rappeler que les droits des femmes n’étaient pas garantis.
La fermeture de plannings familiaux ou de services hospitaliers, des médecins qui invoquent leur clause de conscience pour refuser de pratiquer un avortement, tout cela constitue des entraves à l’application des droits des femmes comme celui de l’IVG.
Les manifestants ont aussi rappelé que 47 000 femmes meurent chaque année dans le monde suite à des avortements réalisés dans de mauvaises conditions car elles n’ont pas accès à ce droit fondamental.