Rennes (35)

Un minimum

Brève
08/09/2019

9 000 kits de protections hygiéniques jetables et 1 300 réutilisables seront distribués sur le campus de l’Université de Rennes 2 pour les 12 000 étudiantes concernées. Par ailleurs, 26 distributeurs de protections gratuites seront progressivement installés dans les toilettes.

L’Université de Rennes 2 est la deuxième après celle de Lille à mettre en place un tel dispositif qui devrait pourtant être un minimum et une évidence pour toutes les femmes.

Ille-et-Vilaine

Des paroles et des actes

Brève
08/09/2019

Pendant que Blanquer plastronne dans les médias, fier de mettre en place des réformes qui, derrière un habillage pseudo pédagogique, ne vise qu’à supprimer des postes, les écoles continuent à souffrir d’un manque de moyens.

Ainsi, 10% des élèves en situation de handicap sont sans AESH (Accompagnant d’élèves en situation de handicap) en Ille-et-Vilaine.

C’est pourtant une exigence légale.

Mais la loi, le gouvernement s’en moque quand elle concerne les plus faibles et les plus démunis.

Bretagne

Miracle : Bigard publie ses comptes

Brève
08/09/2019

Le groupe Bigard qui pèse 70% des ventes de steaks hachés en France et emploie 14 000 salariés dans 51 usines ne publiait pas de comptes.

Il a daigné en produire pour les années allant de 2014 à 2017 suite à des menaces de plainte des associations L 214 et Lanceur d’alerte.

Résultat : Bigard a déclaré un chiffre d’affaires total de 4,2 milliards d’euros en 2017 et un bénéfice de 100 millions d’euros.

Pour l’année 2018, il faudra attendre, le seigneur Bigard n’étant pas d’humeur à les communiquer.

Bretagne

Vous avez dit égalité ?

Brève
08/09/2019

Une des conséquences des réformes des lycées est le renouvellement des manuels scolaires : un pactole pour les éditeurs qui font du fric avec l’éducation mais un coût estimé à 250 euros par famille, une vraie somme pour les familles populaires.

La Région Bretagne a pourtant décidé de diminuer la maigre subvention de 33 euros à 20 euros par élève qu’elle accordait.

Brest (29)

Des dizaines de millions d’euros pour l’école privée

Brève
08/09/2019

Derrière l’obligation scolaire à trois ans décidée par le gouvernement se cache un loup : cela entraîne une obligation pour les mairies de financer les maternelles privées au même titre que les écoles publiques. Cela représenterait une subvention supplémentaire de 40 à 50 millions d’euros selon le gouvernement.

Par exemple, la ville de Brest a estimé le coût supplémentaire à 1,6 millions d’euros.

Les écoles privées sont essentiellement des écoles confessionnelles catholiques : l’église a de moins en moins de fidèles mais l’Etat, soi-disant laïque, la subventionne de plus en plus.