Ille-et-Vilaine

Le monde d’après

Brève
11/05/2020

Des syndicats des hôpitaux de Saint-Malo, Cancale et Dinan ont appelé à la grève depuis le mercredi 29 avril lorsqu’ils ont appris qu’ils ne seraient pas concernés par la prime « exceptionnelle » de 1 500 euros annoncée par le gouvernement.

Ils ont également lancé une pétition qui a recueilli plus de 2 500 signatures exigeant que la prime concerne tout le personnel hospitalier.

Dans le monde d’après, les travailleurs devront se mobiliser… encore plus fort qu’avant.

Lorient (56)

Les assistantes maternelles ne sont pas équipées

Brève
11/05/2020

Les assistantes maternelles ne bénéficient d’aucune protection alors qu’elles accueillent les enfants des soignants, des militaires, des agriculteurs…

Dans le Morbihan, l’association "Boutchous accueil individuel et inclusif" a chiffré les besoins des 4 000 assistantes maternelles à 8 000 masques en tissu lavables et réutilisables et 4 000 blouses pour faire face au déconfinement.

Un minimum pour se protéger, elles, leurs familles et les enfants qu’elles accueillent

Fougères (35)

Secours Populaire débordé

Brève
11/05/2020

Le Secours Populaire du Pays de Fougères annonce que « depuis le début de la pandémie ce sont 25% de bénéficiaires supplémentaires qui ont franchi notre porte ».
Mais n’ayant plus aucune rentrée d’argent, il lance un appel à la solidarité financière auprès des particuliers… pendant que l’Etat déverse des milliards pour les capitalistes.

 

Quimperlé (29)

On n'est pas de la chair à profit !

Brève
10/05/2020

A l'usine Bigard de Quimperlé, où travaillent plus de 1000 ouvriers, les chaines n'ont jamais cessé de tourner depuis le début de l'épidémie.

La seule mesure de protection prise au début de l'épidémie a été le décalage des horaires d'embauche, ce qui n'empêchait pas les ouvriers d'être côte à côte dans les vestiaires... et sur les lignes. Ce qui devait arriver arriva : le virus a fait son chemin parmi les salariés et leur famille, il y a ainsi eu jusqu'à 30 à 40% d'arrêt et la direction a dû faire appel à des intérimaires dont certains se sont retrouvés à travailler jusqu'à 12h par jour !

Il a fallu attendre le mois d'avril pour que chaque salarié soit équipé de 4 masques en tissu de qualité douteuse. Il y a eu aussi l'installation de plaques en plexiglas... et un casse-croûte offert chaque vendredi.

Une illustration de plus de l'avidité sans limite de Bigard et de ses acolytes...prêts à tous les tours de cochon pour maintenir leurs profits !

Saint-Brieuc (22)

Les poisons d’hier à la rencontre des virus d’aujourd’hui

Brève
09/05/2020

Les ouvriers d’une entreprise venus installer des distributeurs de gel dans les écoles de Saint-Brieuc, ont eu la désagréable surprise, en perçant les murs, de découvrir qu’ils contenaient probablement de l’amiante. Du coup, huit écoles censées rouvrir lundi 11 mai auront une rentrée décalée, le temps de procéder à des analyses et d’éventuels travaux.

L’occasion de rappeler qu’il n’y a pas que le Covid 19 qui tue : l’amiante est un poison qui a fait des milliers et des milliers de morts depuis des décennies et qui continue à en faire.