Ille-et-Vilaine

Les Restos du Coeur toujours plus fréquentés

Brève
26/04/2020

La présidente des Restos du Cœur en Ille-et-Vilaine s’alarme de la hausse de la fréquentation des Restos dans le département.

À Rennes, de nouvelles familles sont venues, deux fois plus que d’habitude, et le dispositif ambulant dit « Restobus » a vu lui aussi le nombre de personnes doubler. Ce sont des travailleurs licenciés ou non qui voient leurs revenus baisser mais aussi des personnes âgées.

Si le gouvernement a accordé quelques millions d’euros pour la distribution de nourriture, il déverse des milliards dans les caisses des grands capitalistes.

Saint-Dolay (Morbihan)

Zone blanche SOS

Brève
26/04/2020

A Burin, sur la commune de Saint-Dolay, le manque d’Internet et la faiblesse du réseau de téléphone mobile deviennent dramatique avec le confinement.

La conseillère municipale en charge de l’action sociale ne peut pas appeler les personnes âgées et doit se déplacer chez elles. L’infirmière libérale ne peut être jointe par ses patients lorsqu’elle est en tournée. Pour d’autres, le télétravail s’avère impossible par manque de réseau, des écoliers ne peuvent pas se connecter…

Alors que les trusts de la téléphonie inondent les médias de publicité tapageuse sur les services (payants) qu’ils rendraient à leurs « clients », ils sont toujours incapables de fournir un service correct dans nombre de zones blanches.

Mais ils encaissent des milliards de profits.

Fougères (35)

Des masques au smic

Brève
26/04/2020

Les ateliers de luxe FIM de Fougères, comme d’autres, se sont mis à faire des masques. Mais ils relancent aussi la fabrication de vêtements de luxe car les entreprises rouvrent en Asie.

Le patron se réjouit de retrouver le chiffre d’affaires d’avant la crise et dit vouloir embaucher : pour cela, ils proposent des CDD de trois semaines payés au smic…

Le luxe fait la fortune de milliardaires avec des travailleurs payés au minimum.

Rennes Métropole

Des masques gratuits ?

Brève
26/04/2020

L’Etat ne voulant nullement réquisitionner des entreprises pour fabriquer des masques, les maires s’en procurent comme ils peuvent.

La ville de Rennes a commandé 500 000 masques aux Ateliers de luxe FIM de Fougères payés pour moitié par la ville, pour moitié par la Métropole.

Ils seraient ensuite distribués « gratuitement » à la population lors du déconfinement. Mais ils coûtent 4,55 euros pièce, payés par les impôts.

Comme en temps de guerre, l’argent public sert à faire faire des profits aux trusts privés.

 

Dans les Ephad de Bretagne

Il faut des embauches

Brève
26/04/2020

Le gouvernement a décidé de ré-autoriser les visites des familles dans les Ehpad. Mais les conditions nécessaires pour sauvegarder la santé des résidents et de leur famille provoquent un surcroit de travail dans ces structures.

Ainsi des Ehpad privés font appel aux associations pour les aider dans cette tâche. Il est heureux que des bénévoles se mobilisent ainsi.

Mais cela n’exonère en rien les actionnaires de ces entreprises de leur responsabilité dans le manque d’effectif chronique de leurs établissements.