Côtes d’Armor (22)

La Cooperl fait du chantage à ses salariés

Brève
14/03/2012

Les patrons de la Cooperl Hunaudaye, premier groupe d'abattage de porcs en France, ont envoyé, le 23 février, à tous les salariés, une lettre dans laquelle ils présentent les mesures qu'ils vont mettre en œuvre pour rester « compétitifs ».

Pour faire face à leurs concurrents allemands et éviter une délocalisation en Allemagne, ils expliquent qu'il va falloir que les travailleurs produisent plus et plus vite.

Le comble c'est que ces gens-là prétendent que cette sorte de chantage s'appelle du « développement durable » ! Il faut sans doute comprendre : garantir la durée des profits grâce à l'épuisement des ouvriers.

Vitré (Ille-et-Vilaine)

Variables d’ajustement

Brève
10/03/2012

Avec la mise en redressement judiciaire, mercredi, de l'entreprise de métallurgie agricole FAO, c'est encore une centaine d'emplois qui menacent de disparaître.

Il y a un mois, le directeur de FAO, en présence du député-maire Méhaignerie, parlait de perspectives de croissance. Aujourd'hui, il annonce le dépôt de bilan.

C'est une des mille et une infamies du capitalisme au quotidien, et c'est avec la peau des travailleurs que cette société les absout.

SAINT-BRIEUC (22)

Une réponse appropriée

Brève
09/03/2012

Jeudi matin, à l'ouverture du bureau de la poste centrale de Saint-Brieuc, ne supportant pas qu'une employée porte un tee-shirt « non aux suppressions de postes » le directeur territorial l'a copieusement insultée, menacée de « lui ruiner sa carrière » et fini par lui lancer « si vous n'êtes pas contente, vous pouvez aller travailler chez Chaffoteaux » (entreprise qui a fermé en 2009).

Résultat : le bureau a été fermé toute la matinée, les collègues de travail de cette salariée ayant, par solidarité, usé de « leur droit de retrait » jusqu'à ce que cet individu présente ses excuses. Ce qu'il a été contraint de faire en fin de matinée...

... et tous les agents ont repris le travail avec le tee-shirt appelant à la grève, samedi prochain, contre la suppression de 3,5 postes.

Lactalis veut racketter les producteurs de lait

Brève
08/03/2012

Lactalis voudrait imposer aux producteurs de lait des contrats individuels, fixant les quantités et les prix auxquels ce groupe leur achète le lait. Le médiateur nommé par le gouvernement affirme que « la proposition Lactalis manifeste un déséquilibre commercial défavorable aux producteurs ».

Pour se justifier, le groupe Lactalis explique qu'il est très endetté (4,6 milliards d'euros en juillet dernier, selon la presse) ! En vérité, cela s'explique car il n'a cessé, ces dernières années, de racheter ses concurrents, comme Parmalat en 2008.

Rappelons que Lactalis est la propriété de la famille Besnier, à la tête d'une fortune estimée à 2,2 milliards d'euros en 2010, la 15e du pays.

Insatiable, ce groupe laitier puissant voudrait faire payer ses dettes aux producteurs et aux consommateurs !

Rennes (Ille-et-Vilaine)

Manquent-ils d'imagination ?

Brève
08/03/2012

Les élus de la majorité de gauche de la ville de Rennes ont décidé d'augmenter le coût du stationnement en ville : une augmentation de 17 % pour la première heure de stationnement en zone rouge, par exemple.

Selon eux, les nouveaux tarifs de stationnement ont été étudiés pour coûter plus cher que ceux pratiqués par les transports en commun, pour inciter la population à utiliser ces modes de transport collectifs !

Tant qu'à inciter, ils auraient pu penser à baisser les tarifs, ou même à instaurer la gratuité des transports en commun...