Rennes (Ille-et-Vilaine)

MANIF PSA : DES MILLIERS DE MANIFESTANTS

Brève
17/09/2012

À l'appel des organisations syndicales, quatre mille personnes se sont retrouvées samedi dans les rues de Rennes pour protester contre les suppressions d'emplois prévues dans le groupe PSA.

Si des délégations d'autres entreprises étaient présentes, une large majorité des manifestants étaient issus de l'usine de la Janais.

Après deux débrayages en juillet ayant regroupé 1 000 puis, 2 500 travailleurs, voilà une nouvelle étape montrant que les salariés de PSA ont décidé de ne pas se laisser faire !

UN COMBAT COMMUN

En manifestant aussi nombreux contre les suppressions d'emplois, les travailleurs de PSA ont montré qu'ils ne se résignaient pas face aux suppressions d'emplois.

Bien sûr, ils savent qu'il faudra bien plus pour faire reculer les patrons. Mais ils mettent en lumière un problème qui est commun à toute la classe ouvrière : il est scandaleux de licencier des travailleurs alors même qu'il y a déjà trois millions de chômeurs.

C'est par leurs luttes que les travailleurs devront imposer l'interdiction des licenciements et le partage du travail entre tous sans baisse de salaire.

Bretagne

BRITTANY FERRIES : DES SACRIFICES… POUR LES TRAVAILLEURS !

Brève
13/09/2012

D'après les organisations syndicales, la direction de Brittany Ferries a décidé de supprimer deux primes pour ses salariés dès le premier octobre. Pourtant, la compagnie venait d'imposer un plan de plus de 6 millions d'euros d'économies sur la masse salariale : au menu, réduction des salaires et augmentation de 25% du temps de travail !

Les actionnaires seraient le SICA de Saint-Pol-de-Léon et le Crédit Agricole. Ces banques qui ont provoqué la crise ne cessent de la faire payer aux travailleurs et à toute la population.

Il faut prendre sur leurs profits pour maintenir les emplois et les salaires !

Rennes (Ille-et-Vilaine)

NON AUX SUPPRESSIONS D’EMPLOIS À PSA !

Brève
07/09/2012

Pendant que le maire de Chartres-de-Bretagne réclame « une véritable politique publique industrielle », c'est-à-dire que l'État paie de nouveau pour les suppressions d'emplois de PSA, le maire de Rennes, malgré « la période difficile », « a confiance » !

Pourtant, le chômage a explosé en Ille-et-Vilaine et ce ne sont pas les 1 400 suppressions d'emplois supplémentaires de l'usine de PSA à la Janais qui vont améliorer les choses.

Les travailleurs devront se mobiliser pour imposer à la richissime famille Peugeot le maintien des emplois en partageant le travail sans baisse de salaire.

Finistère

CHARLES DOUX HUÉ

Brève
07/09/2012

Les salariés de l'abattoir de Graincourt (Pas-de-Calais) ont conspué le multimillionnaire Charles Doux lors de son arrivée au tribunal de Quimper, mercredi 5 septembre. Le PDG et son fils ont même essuyé des jets d'œufs.

Et il y avait de quoi, puisque leur usine va fermer. Mais ce sont des centaines d'emplois qui seront supprimés dans tout le groupe.

Charles Doux doit payer pour maintenir les emplois des ouvriers qui l'ont enrichi depuis tant d'années !

Bretagne

DOUX EST OPAQUE

Brève
29/07/2012

Les plans de reprise du groupe Doux prévoient tous de nombreuses suppressions d'emplois quel que soit le repreneur. Doux aurait une mystérieuse dette brésilienne qu'il fera peut-être connaître... mi-octobre !

La moindre des choses serait que Doux prenne sur sa fortune personnelle pour éponger ses dettes et préserver les emplois.

Mais il faudra aussi se battre pour obtenir la transparence des comptes de ces grands groupes qui jouent à la roulette russe avec la vie des travailleurs.