Ille-et-Vilaine

SNCF RENNES

Brève
14/02/2012

Les travailleurs des ateliers du Technicentre SNCF ont manifesté aux abords de la gare, jeudi 9 février, contre la menace pesant sur leur emploi. Ils ont rencontré la sympathie des autres salariés, tant cheminots qu'employés des commerces ou encore usagers de passage.

Par contre, leur banderole « Ici la SNCF supprime 300 emplois » déployée sur le parvis nord a, semble-t-il, donné des boutons aux dirigeants de celle-ci. Ils y ont donné une vraie réponse de faux-culs, relayée dans la presse : ils contestent le nombre d'emplois menacés - tout au plus une centaine, pour qui voudrait les croire - mais ils se sentent visiblement obligés de faire miroiter en contrepartie des emplois à venir sur le « marché porteur des réparations de pièces de matériel ».

Tellement « porteur » que, pour y faire face, ils commencent par supprimer du personnel...

Côtes d'Armor

Les salariés d’Alcatel à Lannion (22) mobilisés pour les salaires

Brève
14/02/2012

Vendredi 10 février, à l'appel des syndicats, 400 salariés d'Alcatel Lucent à Lannion et une soixantaine à Brest ont débrayé. Ils s'opposent au gel des salaires imposé par la direction, pour 2012, alors que celle-ci vient d'annoncer plus d'un milliard d'euros de bénéfices, et que le cours des actions s'est envolé.

Les salariés réclament une augmentation de 2,5 % afin de faire face à l'augmentation du coût de la vie

Finistère (Brest)

Ensemble pour imposer le respect

Brève
13/02/2012

Des dizaines d'ouvrières de l'électronique (Jabil) licenciées en 2008 comptaient, outre leur allocation chômage, sur un complément d'allocation pour tenir jusqu'à la retraite, nombre d'entre elles ayant suffisamment d'ancienneté pour y prétendre. Mais cette allocation dite "de solidarité" leur est désormais contestée.

Lassées des stages bidons humiliants de soi-disant "évaluation de compétence" que Pôle-Emploi leur impose (à bientôt 60 ans, leur chance de retrouver un emploi est insignifiante), menacées d'être volées de leur allocation qui ne dépasse déjà pas les 1000 €, alors que les patrons de l'électronique se sont enrichis de leur travail pendant des décennies, ces ouvrières ont décidé de se faire entendre. A plus d'une trentaine, elles sont allées ensemble envahir les locaux de Pôle Emploi du port de commerce et réclamer leur dû.

La "solidarité", Pôle Emploi et la bonne société l'invoquent pour dispenser leur morale bourgeoise aux chômeurs. Mais les travailleuses de Jabil, elles, pratiquent la solidarité ouvrière, pour garder la tête haute.

Rennes

Silicon Valley bretonne et licenciements

Brève
02/02/2012

Laurent Vauquiez, ministre de la Recherche, vient d'annoncer un budget de 250 millions d'euros, dont 60 d'aides de l'Etat, pour la recherche dans le cadre du « pôle de compétitivité Images et réseaux », dit « la Silicon Valley de la Bretagne.

Il se dit que cela devrait « générer » 2 000 emplois directs et plus de 10 000 emplois indirects...

Pendant ce temps, la direction de Technicolor, qui fait partie de ce fameux pôle «Images et réseaux », organise un plan de suppression d'emplois.

Lamballe, Côtes d'Armor

Et une raffarinade, une !

Brève
31/01/2012

Jean Pierre Raffarin, invité par le député UMP Le Fur, a tenu une réunion à Lamballe le 27 janvier avec des patrons locaux, notamment ceux de l'agroalimentaire sur les bienfaits du commerce avec la Chine. Il leur a conseillé, entre autre, d'aller là-bas « en meute » s'ils voulaient se faire une place au soleil.

Des patrons chassant la bonne affaire comme des loups affamés, on ne pouvait mieux dire. Raffarin, en VRP expert, sait de quoi il parle !