Bretagne

7 000 chômeurs de plus en un an.

Brève
02/12/2014

En Bretagne, le chômage a augmenté de 5,4% en un an pour une moyenne de 5,5% dans tout le pays.

Vu les plans de suppressions d'emplois qui continuent de pleuvoir, de PSA à Texier ou encore Tilly-Sabco, cette montée risque de durer. La folie de la crise capitaliste continue à frapper toute la classe ouvrière.

Finistère

ISOBOX ferme à Bannalec

Brève
27/11/2014

L'usine Isobox Technologies à Bannalec qui compte une cinquantaine de travailleurs va fermer. Une catastrophe pour cette commune de 5 600 habitants.

Cette usine spécialisée dans l'emballage pour l'agroalimentaire et les produits de la mer a été rachetée par une Multinationale : Knauf.

Aujourd'hui Knauf est un des principaux fabricants mondiaux de matériaux modernes d'isolation. Ce groupe compte 150 sites de production et des organisations de vente dans plus de 60 pays. Il compte 26 000 travailleurs dans le monde, et ses ventes s'élevaient à 6,27 milliards d'euros en 2013 !

Il faut interdire à ces groupes richissimes de supprimer des emplois.

Rennes

Assistance aux riches

Brève
27/11/2014

Sur le site de la Barre Thomas à Rennes, propriété du groupe Cooper et sous-traitant de PSA, ce sont aussi des centaines de suppression d'emplois qui ont été annoncées.

Pourtant, l'État lui a versé 1,5 million d'euros en 2013 puis 1,2 million pour le premier semestre 2014.

Petit rappel, cette aide aux riches actionnaires se nomme le crédit impôt compétitivité... emploi !

Rennes

PSA supprime des emplois

Brève
27/11/2014

400 nouvelles suppressions d'emplois sont prévues sur le site PSA de La Janais en 2015, plus de 1 000 salariés devraient disparaître d'ici 2017. A l'échelle nationale, 2 500 emplois doivent être supprimés dans l'ensemble du groupe en 2015.

Un vrai scandale à l'heure où le chômage bat des records et où le résultat du premier semestre est positif de 477 millions d'euros !

Bretagne

La pauvreté augmente toujours

Brève
27/11/2014

La fondation Abbé Pierre qui aide les personnes en difficulté de logement a constaté qu'entre 2013 et 2014, les demandes d'aides financières des familles ont augmenté de 63%. Selon la fondation, « la précarité sociale se renforce. D'autre part, les factures d'énergie pèsent de plus en plus sur les foyers ».

Les travailleurs paient la montée du chômage et le blocage des salaires. Mais aussi la politique des trusts de l'énergie dont les tarifs ne cessent d'augmenter et les profits avec (3,4 milliards d'euros pour GDF Suez en 2013).