Plérin Côtes d'Armor

Et le gagnant est...

Brève
30/03/2014

La gauche est passée au premier tour dans cette commune proche de Saint-Brieuc.

Or, comme un des membres de la liste est décédé - après le dépôt de la liste en préfecture - la droite conteste quand même l'élection et a porté l'affaire devant le Tribunal administratif, sa tête de liste ayant déclaré finement que « si un candidat décède avant la clôture nationale, peut-il être élu ? ».

Et si un élu meurt au cours de son mandat, peut-il continuer à siéger ?

On savait déjà que le ridicule ne tue pas... !

Rennes

Interdiction des licenciements

Brève
20/03/2014

Répondant à un appel national de la CGT, FO, FSU et Solidaires entre 1 400 et 2 500 manifestants ont défilé dans les rues de Rennes mardi 18 mars pour protester contre le pacte de responsabilité de Hollande. Ce pacte prévoit une exonération des cotisations sociales payées par les entreprises de l'ordre de 30 milliards d'euros.

Lutte Ouvrière était présent à cette manifestation pour condamner la pire politique qui soit : verser des subventions au nom de la lutte contre le chômage à des capitalistes qui ne cessent de supprimer des emplois.

Rennes

APPÉRÉ sort la grosse artillerie

Brève
18/03/2014

C'est flanquée de Le Drian, ministre de la défense du gouvernement Hollande, que N. Appéré candidate socialiste à la mairie de Rennes s'est présentée au marché des Lices samedi dernier.

De son côté, le candidat de droite B. Chavanat n'avait qu'un modeste ancien ministre de l'agriculture (Bruno Lemaire de l'UMP) à afficher. Mais il prévoit de faire participer Raffarin à sa campagne, ci-devant ancien premier ministre.

En tous cas ces deux candidats affichent ainsi leur entière solidarité avec la politique anti ouvrière de Hollande pour l'une et de Sarkozy pour l'autre.

Bretagne

Du baratin à la réalité

Brève
14/03/2014

Il avait été dit que les travailleurs licenciés par DOUX auraient tous une proposition d'emploi. Et selon la formule déjà utilisée à PSA et ailleurs, personne ne devait rester au bord du chemin.

Aujourd'hui, on constate que seulement 26 % des travailleurs concerné ont un emploi à temps plein et très souvent c'est un contrat de durée déterminée.

Les « plans de sauvegarde de l'emploi » sont toujours des usines à gaz qui servent à aider les patrons à licencier et à augmenter le chômage. Il reste à imposer l'interdiction des licenciements et la répartition du travail sans diminution de salaire

Ille et Vilaine

Le scandale des licenciements

Brève
13/03/2014

Ce sont près de 3 000 travailleurs du groupe de transport Mory Ducros qui vont recevoir leurs lettres de licenciements. A Saint-Jacques-de-la-Lande l'agence a été fermée le 7 février au soir avec 66 licenciements à la clé.

Alors que le chômage bat des records, il est scandaleux de laisser ces grands groupes continuer à licencier. Le gouvernement socialiste n'y trouve rien à redire et s'est même engagé à prêter 17,5 millions d'euros à Arcole Industries propriétaire de Mory Ducros.

Les travailleurs devront se mobiliser pour arracher aux patrons l'interdiction des licenciements et à prendre sur les profits et les patrimoines des actionnaires pour conserver les emplois.