Bretagne : suppressions d'emplois

Thomson casse l'emploi

Brève
06/04/2010

Le groupe Thomson vient d'annoncer la suppression de 182 postes à Rennes et 26 à Brest.

Des élus socialistes rappellent que « le gouvernement s'était engagé à valoriser le capital humain et technologique de l'entreprise ». En résumé, selon eux, le gouvernement ne donne pas assez d'argent à un groupe qui pourtant licencie des centaines de travailleurs !

De leur côté, les élus d'Europe Écologie du Conseil Régional de Bretagne se « pose la question du soutien apporté par de l'argent public à des sociétés qui délocalisent »... aides que les Verts qui faisaient alors partie de la majorité du Conseil régional avaient voté !

Pour lutter contre les licenciements, les travailleurs de Thomson ne peuvent compter que sur eux-mêmes et sur leur lutte. Pas sur ces politiciens seulement préoccupés d'aider les licencieurs.

Ille-et-Vilaine

Aides au géant du lait : les socialistes au secours de Lactalis

Brève
06/04/2010

Le Conseil Général d'Ille-et-Vilaine à majorité socialiste avait voté une avance de trésorerie d'un million d'euros au bénéfice du groupe Lactalis. C'est ce même groupe qui multiplie les actions en justice contre les agriculteurs venus manifester devant ses usines.

Lactalis est un groupe de 38 000 salariés, présent dans 148 pays, comptant 125 sites industriels et ayant réalisé en 2009 un chiffre d'affaires de 8,5 milliards d'euros.

Son propriétaire, Emmanuel Besnier était en 2006 à la tête d'un patrimoine estimé par le magazine Challenges à 2,5 milliards d'euros, la 14ème fortune française de l'époque.

Mais gageons qu'avec le modeste soutien du Conseil Général, sa fortune devrait être bien plus importante encore en 2010...

Bretagne : chasse aux immigrés

Criminalisation des travailleurs immigrés

Brève
07/03/2010

On est venu les chercher à leur travail sur les chaînes d'abattage de la Cooperl à Lamballe dans les Côtes d'Armor où travaillent près de 1900 personnes. La police de l'air et des frontières les a emmenés, menottés devant des collègues de travail abasourdis.

Sont-ils de dangereux criminels ? Non, des travailleurs dont certains travaillaient depuis un an et demi dans cette usine mais des travailleurs dont le tort est d'être d'origine roumaine et d'être des intérimaires. Cela suffit au gouvernement pour justifier qu'ils soient menottés... jetés hors des frontières du pays.

Le patron de l'usine s'est contenté de dire : « Ces salariés ne relèvent pas du personnel de la Cooperl, mais d'une société d'intérim »...

Bretagne

Le maître et son valet

Brève
16/02/2010

Un musée privé appartenant à Vincent Bolloré, une des plus grosses fortunes de Bretagne, a été cambriolé fin Mars 2009. Butin ? Deux alligators et deux esturgeons naturalisés, un poignard, une sagaie... des objets restitués depuis.

Oui mais voilà, les cambrioleurs ignoraient qu'ils mettaient les pieds chez un « ami » de Sarkozy.

« Les policiers ont reçu un coup de fil de l'Elysée » confient tremblants les accusés lors d'une suspension de séance.

Bolloré siffle et Sarkozy obéit.

Région Bretagne

Algues vertes : Le Drian à la remorque du gouvernement

Brève
14/02/2010

Le président socialiste de l'Assemblée régionale de Bretagne s'est enfin décidé à ne pas dénoncer le plan « algues vertes » du gouvernement. Il trouve même qu'il va « dans le bon sens ».

Ce plan, inspiré par les responsables de l'agro-industrie à l'origine de la prolifération de ces algues, ne risque pas de remettre en cause l'agriculture intensive. Il ne fait que poursuivre ce qui a déjà été fait depuis longtemps en vain. La grande nouveauté consiste à financer avec de l'argent public le ramassage et le traitement des algues par des entreprises privées.

Ce qui compte, sans doute, pour Le Drian, c'est de montrer aux agriculteurs de la baie de St Brieuc qu'à la Région il ne les oublie pas...