Lamballe (Côtes d'Armor)

Le plus grand voleur...

Brève
22/09/2014

Souffrant d'eczéma, et contrainte de se désinfecter les doigts pour travailler, une employée de la Cooperl -numéro un du porc en France- basé à Lamballe, dans les Côtes d'Armor, a été licenciée « pour faute grave » pour avoir « volé » un flacon de Dakin coûtant 3,90 € à l'infirmerie dont elle avait l'accès, étant secouriste du travail dans cette entreprise.

Le Conseil des prud'hommes devrait statuer sur son sort en février 2015.

Outre le côté scandaleux de cette « sanction » il n'est pas inutile de rappeler que cette entreprise a fait l'actualité il y a quelques mois, étant soupçonnée d'avoir, entre 2010 et 2012, maquillé des résultats d'auto contrôle en commercialisant quelque 1 500 tonnes de viande contaminée par des salmonelles. Une escroquerie se montant à près d'un million d'euros.

Vitré (35)

Débrayage chez Texier

Brève
11/09/2014

130 salariés de l'entreprise de maroquinerie Texier à Vitré ont débrayé vendredi 5 septembre inquiets de l'avenir de leurs emplois menacés par une mise en redressement judiciaire de l'entreprise le 29 juillet dernier. Cette entreprise compte 215 salariés contre plus de 400 il y a dix ans.

L'entreprise perdrait de l'argent pour la première fois depuis plusieurs années : il faut prendre sur les profits passés pour maintenir l'emploi !

Rennes

Les "engagements" du patron.

Brève
11/09/2014

Le directeur de Cooper Standard France se veut rassurant. Après s'être engagé à ouvrir une nouvelle usine à Domagné près de Rennes, il est revenu sur ce projet pourtant largement financé par les collectivités locales.

Mais, se voulant rassurant, il affirme qu'il n'y a aucune menace sur les emplois des deux usines de Rennes et Vitré.

A l'usine de la Barre Thomas à Rennes, les effectifs ont été divisés par trois en 14 ans. Alors les belles paroles d'un directeur...

Rennes

Chut ! le Maire travaille... et vote !

Brève
11/09/2014

La députée maire socialiste de Rennes, Nathalie. Appéré réaffirme son soutien à François. Hollande pleurnichant sur le sort de ce dernier à qui, selon elle, « rien n'est épargné ».

Nous, on pense plutôt que c'est aux travailleurs, aux chômeurs et aux retraités que rien n'est épargné de la part d'un gouvernement à plat ventre devant les riches : une politique qu'elle soutient pleinement par ses votes à l'assemblée nationale.

Rennes (35)

Bretagne

Le préfet est content

Brève
08/09/2014

Tout fier, le préfet de région cite les 196 millions d'euros versés à 15 700 entreprises bretonnes au titre du Crédit d'impôt compétitivité emploi (CICE) et rappelle qu'au premier janvier 2015, « les entreprises seront exonérées de charges patronales pour tous les salaires au Smic ».

Il cite, comme étant ses priorités d'action, la compétitivité des entreprises et l'efficacité des résultats. Avec un chômage en hausse de 4% en un an en Bretagne et la montée de la pauvreté, les « résultats » sont catastrophiques pour les travailleurs.

Cela ne semble guère émouvoir un préfet qui, à l'image du gouvernement, est aux petits soins avec les riches.