Bretagne

Bolloré et l'Etat

Brève
27/06/2014

On se souvient que Nicolas Sarkozy avait été invité sur le yacht de Vincent Bolloré lors de son élection. Pour se justifier, il avait déclaré : « Vincent Bolloré est un des grands industriels français, il n'a jamais travaillé avec l'État, il fait honneur à l'économie française. »

Et pourtant, les gouvernements de gauche comme de droite ne cessent d'intervenir en Afrique pour protéger les intérêts de ces milliardaires.

L'ancien ministre de la coopération Michel Roussin a d'ailleurs été le vice-président du groupe Bolloré de 1999 à 2009.

Bretagne

Le requin Blanc

Brève
27/06/2014

Le milliardaire Vincent Bolloré est devenu président du conseil de surveillance de Vivendi. Son groupe qui compte 55 000 salariés s'occupe de stockage électrique (la blue car), d'industrie de communications et de médias.

Mais Bolloré, c'est aussi le premier employeur privé en Afrique (25 000 salariés) et un propriétaire de plantations de palmiers à huile et hévéas en Afrique et en Asie.

Un groupe capitaliste complet en quelque sorte, exploitant le travail de salariés partout dans le monde et pillant les richesses des pays pauvres.

Ille-et-Vilaine

En grève pour de l'embauche

Brève
20/06/2014

Les gardiens affectés aux équipements sportifs et de loisirs de Cesson-Sévigné, près de Rennes, sont en grève. Le mouvement fait suite à la non-reconduction du contrat d'un agent employé depuis... 3 ans !

De son côté, le maire explique qu'il ne s'agit pas d'un licenciement mais de la non-reconduction d'un CDD.

Une subtile nuance qui a la même conséquence à savoir un chômeur de plus. Et cela ses collègues ne sont prêts à l'accepter : ils ont bien raison.

Aides à fond perdu...

Brève
20/06/2014

Philippe Bonnin, le maire de Chartre de Bretagne, où est installée l'usine de PSA la Janais, redoute que la Direction de PSA décide la fermeture de l'usine en 2017.

Dans son argumentaire contre cette possible fermeture, il met en avant le fait que l'usine profite largement de l'argent public et en particulier les millions d'euros qui servent à indemnisés le chômage partiel.

Il a de quoi être choqué en effet mais pas au point pour ce maire de rompre avec ses amis socialistes qui, au gouvernement comme au niveau des collectivités locales, sont complices de ces aides accordées sans aucune contrepartie sous prétexte de maintien de l'emploi à des patrons qui en suppriment à tour de bras !

Rennes

Bourrage de cranes

Brève
17/06/2014

Toute la semaine, télévisions radios et journaux se sont évertués à dénoncer les cheminots en grève : un de leurs arguments étaient le passage du bac par les lycéens.

Un cadre de la SNCF expliquait pourtant « Dans l'académie, un seul élève est arrivé avec 30 minutes de retard et... il ne prenait pas le train »...