Rennes

LA « TECHNICOLÈRE »

Brève
01/05/2012

Plus de 400 travailleurs venus d'Angers et de Cesson-Sévigné de l'entreprise Technicolor (ex-Thomson) ont manifesté, mardi dernier, dans les rues de Rennes.

Ils font face à un plan drastique de réduction des effectifs du groupe Technicolor en Europe : 125 en France dont 44 à Cesson et la fermeture du site d'Angers comptant 330 travailleurs.

« Il n'est pas question qu'on se laisse faire », dit l'un d'entre eux. Seule la lutte peut faire reculer des actionnaires toujours plus avides de préserver leurs profits.

Bretagne

DOUX SPÉCULE, LES TRAVAILLEURS PAIENT LA NOTE

Brève
27/04/2012

Le groupe Doux avait, en 1998, racheté Frangosul, une entreprise brésilienne, devenant ainsi le « numéro 1 » de la volaille dans le monde.

Mais cette filiale accumulerait, selon la presse, 294 millions d'euros de dettes et plomberait les résultats du groupe.

Conséquence, selon les syndicalistes : « Onze sites fermés en Europe et des milliers d'emplois supprimés ». Interrogé par les responsables syndicaux, Doux estime n'avoir de comptes à rendre à personne.

La transparence des comptes de ces groupes capitalistes qui exploitent les travailleurs dans le monde entier est une nécessité vitale pour toute la société.

Rennes

TRANSPORTS « PUBLICS », PROFITS PRIVÉS

Brève
27/04/2012

RENNES (35)

Le réseau de transport de l'agglomération rennaise est exploité

par Kéolis depuis 2006 mais le contrat arrive à échéance le 31 décembre prochain.

Cela peut paraître éloigné mais Véolia, attiré par l'odeur de l'argent, serait candidat à la reprise. Il faut dire que les recettes d'exploitation seraient de 83,3 millions d'euros pour la seule année 2011 !

Daniel Delaveau, président de Rennes Métropole fait mine de s'en réjouir.

En tout cas, il a l'air de trouver tout à fait normal que des services publics servent de mangeoire aux voraces requins de la finance internationale !

Rennes (Ille-et-Vilaine)

TOUT UN SYMBOLE

Brève
09/04/2012

Depuis le mois d'octobre dernier, des familles sans abri vivaient dans une maison inoccupée à Rennes.

Le jeudi 6 avril, les gendarmes et la police les ont délogées pour permettre au groupe Bouygues de réaliser un projet immobilier.

Bien triste illustration d'une société qui s'attaque aux plus démunis pour favoriser les plus riches.

Saint-Brieuc

GREVE À PÔLE EMPLOI

Brève
03/04/2012

Une des trois agences de Pôle emploi de Saint-Brieuc devrait fermer, fin juin, parce qu'« une réorganisation... implique la fermeture d'une agence ».

Les deux autres agences de la ville étant déjà surchargées, on se demande bien comment pourraient être « accueillis » les 2 000 chômeurs de ce bureau.

« Une communication officielle » devrait paraître à la suite d'un « groupe de travail » qui se réunirait le 3 avril.

La totalité des salariés des trois agences n'ont pas attendu cette « communication » ni la « solution transitoire... à trouver » du directeur territorial de Pôle emploi, pour se mettre en grève.