Ille-et-Vilaine (35)

Les inspecteurs du permis de conduire en grève

Brève
21/03/2012

La presse s'émeut des candidats au permis de conduire obligés de repousser leur examen du fait de la grève des inspecteurs. Une belle hypocrisie quand on connait les délais normaux : 45 jours en moyenne pour repasser le permis en cas d'échec !

Il est donc évident que les effectifs sont insuffisants mais les salaires aussi. Les grévistes réclament 50 euros par mois, ce qui est modeste vue l'augmentation des prix.

A Rennes, 50 % d'entre eux sont en grève et ils ont bien raison de se défendre.

Ille-et-Vilaine (35)

Du Fouquet’s au restaurant ouvrier

Brève
15/03/2012

En tournée à Fougères et Vitré mardi, Sarkozy était flanqué des deux députés "centristes" du cru, Méhaignerie et Benoît : il s'en est pris à l'Europe « passoire », aux indemnités de chômage qu'il prétend conditionner à de nouvelles obligations, et il a fait une fois de plus l'apologie des heures supplémentaires...

Mais il a aussi, tel un « bon seigneur » rendant visite à ses sujets, mangé humblement dans un restaurant ouvrier. Flanqué de ses vassaux, il a aussi débité son sermon dans une usine.

Tout ce cinéma a peu de chances de faire oublier qu'il est le serviteur des riches.

Rennes (35)

Quand l’État fait les fonds de tiroirs

Brève
14/03/2012

L'État met en vente près de 1500 m² de locaux à Rennes.

Cela va d'un hôtel particulier dont le prix est resté confidentiel à des bureaux administratifs dont le personnel se retrouve délogé pour aller « densifier » des locaux déjà existants.

Il n'y a pas de petites économies pour rembourser les banquiers.

Côtes d’Armor (22)

La Cooperl fait du chantage à ses salariés

Brève
14/03/2012

Les patrons de la Cooperl Hunaudaye, premier groupe d'abattage de porcs en France, ont envoyé, le 23 février, à tous les salariés, une lettre dans laquelle ils présentent les mesures qu'ils vont mettre en œuvre pour rester « compétitifs ».

Pour faire face à leurs concurrents allemands et éviter une délocalisation en Allemagne, ils expliquent qu'il va falloir que les travailleurs produisent plus et plus vite.

Le comble c'est que ces gens-là prétendent que cette sorte de chantage s'appelle du « développement durable » ! Il faut sans doute comprendre : garantir la durée des profits grâce à l'épuisement des ouvriers.

Vitré (Ille-et-Vilaine)

Variables d’ajustement

Brève
10/03/2012

Avec la mise en redressement judiciaire, mercredi, de l'entreprise de métallurgie agricole FAO, c'est encore une centaine d'emplois qui menacent de disparaître.

Il y a un mois, le directeur de FAO, en présence du député-maire Méhaignerie, parlait de perspectives de croissance. Aujourd'hui, il annonce le dépôt de bilan.

C'est une des mille et une infamies du capitalisme au quotidien, et c'est avec la peau des travailleurs que cette société les absout.