Bretagne

Le RN pour les patrons

Brève
19/10/2019

Le responsable du Rassemblement National en Bretagne a fait part de ses perspectives pour les élections futures.

Après avoir dénoncé la fracture territoriale, il en est venu à ses propositions : « Il est temps que l’Etat mette en place des incitations fiscales et financières pour que les entreprises aillent s’installer dans les villes moyennes ».

Comme celle de Macron et des gouvernements précédents, sa politique est d’aider des patrons qui pourtant dégoulinent de profits et de soutien financier.

Saint-Brieuc (22)

La reconnaissance de l’État

Brève
19/10/2019

17 policiers du commissariat de Saint-Brieuc viennent d’être décorés pour leurs actions lors du mouvement des gilets jaunes. Récompenser ainsi ceux qui, dans le cadre de leur travail, ont matraqué et gazé des centaines de personnes qui réclamaient plus de justice sociale est tout un symbole.

De la même façon qu’il est remarquable de voir à quelle vitesse les gilets jaunes arrêtés sont jugés alors que ceux d’entre eux qui ont été blessés lors des charges policières attendent toujours de voir leurs agresseurs passer au tribunal.

La justice et la police sont aux ordres d’un État au service des riches. Celui-ci sait remercier ses serviteurs.

Ille-et-Vilaine

Responsables mais pas coupables ?

Brève
11/10/2019

Le procès en appel de la collision au passage à niveau de Saint-Médard-sur-Ille, entre un TER et un camion, qui avait fait trois morts et une soixantaine de blessés en 2011, s’est achevé le 26 septembre dernier.

En première instance, SNCF Mobilité et SNCF Réseau avaient été condamnés pour homicide involontaire à 300 000 euros d’amendes chacun. Le tribunal avait estimé que la SNCF avait failli à son obligation de sécurité en raison de la dangerosité avérée du passage à niveau.

En effet, un premier accident, dans les mêmes circonstances, avait eu lieu en 2007. La SNCF n'avait rien fait, malgré les recommandations du BEATT (Bureau d’Enquêtes sur les Accidents de Transport Terrestre) dans son rapport. Ce fût la même inertie de la part du Conseil Départemental d’Ille-et-Vilaine au sujet de la sécurité de la route.

En faisant appel en 2018, la SNCF a refusé d’être coupable et a préféré relancer la souffrance des victimes.

Ille-et-Vilaine

Le danger est toujours là

Brève
11/10/2019

Dans le drame de Saint-Médard-sur-Ille, la défense de la SNCF et de RFF est simple : les installations étaient "conformes à la réglementation en vigueur" et toute la responsabilité incombe au chauffeur du poids-lourd.

D’ailleurs, la "justice", comme lors du premier procès, n'a demandé aucune peine à l’encontre de la SNCF mais chargé le conducteur du camion qui ne nie pas ses responsabilités.

Pourtant, il est incontestable que ce drame et la mobilisation des victimes a permis la suppression du passage à niveau prévu pour … 2020 soit 9 ans après la catastrophe.

Mais des mesures concrètes préconisées après 2011, par le CHSCT, afin d’améliorer la sécurité des circulations, des solutions simples et éprouvées, ont toutes été refusées par la SNCF et RFF.

Saint-Brieuc (22)

La santé va mal

Brève
10/10/2019

Le personnel de l’Ehpad des Capucins à Saint-Brieuc a débrayé mardi dernier pour dire qu’il n’en pouvait plus. Aux douleurs physiques s’ajoute le sentiment de maltraiter les malades. Le manque de personnel s’aggrave.

Celui-ci, au bout du rouleau, doit s’arrêter. Le taux d’absentéisme est de 14 %. Les conséquences pour les patients sont aussi palpables : couchés de plus en plus tôt, repas expédiés, manque de contacts avec les soignants. Les familles, les malades, les soignants sont tous victimes de la politique d’économies de l’État.

Ce débrayage a permis aux uns et aux autres de montrer leur colère et de mettre en avant l’urgence de donner les moyens aux Ehpad de fonctionner normalement pour le bien de tous, personnel comme résidents.