Rennes (35)

Gandon jalouse ?

Brève
23/06/2020

La candidate LREM s'en prend au cumul des mandats dans l'équipe sortante de la maire de Rennes, Natalie Appéré. Sans doute, commence-t-elle à douter de ses chances d'accéder à la gamelle pour réclamer de la réduire pour les autres.

Il n'en reste pas moins que les revenus de ces élus vont pour beaucoup bien au-delà du salaire moyen.

La révocabilité des élus et leur rémunération aux salaires moyens seraient des mesures immédiates et nécessaires si les travailleurs avaient le pouvoir.

Guingamp (22)

Sursis pour la maternité

Brève
23/06/2020

Annoncée en mai 2018, la fermeture de la maternité de Guingamp serait annulée selon le député LREM Yannick Kerlogot.

C'est le résultat de la mobilisation de la population, notamment lors d'une manifestation de plus de 2 500 personnes, et de celle des travailleurs de la Santé, suite au déconfinement.

Le député LREM explique que le gouvernement aurait "une nouvelle approche"...A d’autres !

Caudan (56)

File le pognon et casse-toi

Brève
23/06/2020

La Fonderie de Bretagne a reçu 8,2 millions d'euros de soutien public depuis 10 ans. En pure perte puisque le nombre d'emplois n'a cessé de décliner et que Renault envisage de fermer le site malgré les milliards accordés par le gouvernement.

La grève d'une semaine des salariés de la Fonderie a permis de faire reculer en partie Renault et un groupe de travail a été créé destiné à "structurer" l'avenir.

Les élus n'y ont pas été conviés. Normal, leur boulot est de filer l'oseille et de la fermer.

Rennes (35)

Le directeurs pense aux intérimaires qu'il a virés....

Brève
23/06/2020

Le directeur du site de PSA La Janais se réjouit du redémarrage de l'usine. Après une première équipe relancée le 18 mai, une deuxième équipe entre en action le 22 juin, renforcée de 150 ouvriers venus de l'usine de Poissy.

PSA profite ainsi de la crise pour aggraver encore la flexibilité des ouvriers dont ils voudraient faire des nomades de l'exploitation.

Quant au millier d'intérimaires licenciés, le directeur « a une pensée pour eux »...

Bain-de-Bretagne (35)

La clinique Saint-Thomas débraye

Brève
23/06/2020

La clinique Saint-Thomas-de-Villeneuve compte 320 salariés dispersés sur trois sites à Bain-de-Bretagne (Epahd), au Sel-de-Bretagne (Epahd) et Guipry-Messac.

Plusieurs dizaines de travailleurs ont débrayé et se sont rassemblés lors de la journée de mobilisation nationale du 16 juin.

En effet, à l'Epahd, une personne est parfois seule l'après-midi, pour s'occuper de 40 patients, répartis sur deux niveaux.

Les grévistes exigent la prime Covid pour tous, des augmentations de salaire et des embauches.