Port Louis (Morbihan) :  Cyril Le Bail candidat de Lutte Ouvrière

Article de presse
02/06/2017

Cyril Le Bail et Sylvie Guiraud, suppléante, sont les candidats Lutte ouvrière dans la 2e circonscription

Retraité de l'Arsenal, Cyril Le Bail, 64 ans, représentera Lutte ouvrière dans la 2e circonscription.

« J'appelle à un vote de conscience ouvrière, pour faire entendre le monde des travailleurs. » Militant Lutte ouvrière (LO) depuis les années 70, Cyril Le Bail, 64 ans, a été investi par le parti dans la 2e circonscription du Morbihan. Retraité de l'Arsenal, où il a travaillé en tant qu'électricien puis employé à la logistique, il vit à Lanester. Il en a été conseiller municipal de 2008 à 2014. Sa suppléante est Sylvie Guiraud, 40 ans, professeur de français et histoire-géographie dans un lycée professionnel à Locminé.

Lutte ouvrière présente des candidats « dans les 553 circonscriptions pour permettre aux travailleurs ayant voté pour Nathalie Arthaud de refaire le même geste », souligne Cyril Le Bail, référent départemental du parti. De même, poursuit-il, « on a rencontré pendant la campagne présidentielle, des travailleurs n'ayant pas voulu voter pour nous, pour faire barrage à d'autres candidats : là ils peuvent voter pour leurs idées. »

« Luttes collectives »

La politique du président Emmanuel Macron « se dessine : attaques en règle contre le Code du travail, les 35 heures, pour favoriser les accords d'entreprises par rapport aux conventions collectives, observe Cyril Le Bail. Il a aussi promis 125 000 fonctionnaires en moins. » Le candidat LO constate : « La situation va s'aggraver. » Il rebondit : « Il faut faire comprendre aux Français qu'il n'existe pas de sauveur suprême, que personne n'arrêtera cette dégradation : ce sont les luttes collectives qui permettront de changer le rapport de force. »

Il détaille des objectifs prioritaires : « Interdiction des licenciements, partage du travail entre tous, augmentation des salaires et pensions. Et surtout que les travailleurs contrôlent les comptes des entreprises. » La situation « n'est pas facile », analysent Cyril Le Bail et Sylvie Guiraud.Idées « xénophobes, racistes, homophobes : il faut combattre ces idées rétrogrades, tout ce qui divise le monde du travail, soulignent-ils. On combat Marine Le Pen, qui oppose jeunes et vieux, privés et fonctionnaires, etc. On combat tout ce qui obscurcit la conscience des travailleurs ».