Lorient (56) :  Législatives à Lorient. Mathieu Piro, candidat Lutte ouvrière

Article de presse
18/05/2017

Mathieu Piro est le candidat de Lutte ouvrière, qui compte une vingtaine d’adhérents à Lorient. | Ouest-France

Mathieu Piro est le candidat de Lutte ouvrière, qui compte une vingtaine d’adhérents à Lorient. Mathieu Piro est le candidat de Lutte ouvrière, qui compte une vingtaine d’adhérents à Lorient. | Ouest-France

Pour Mathieu Piro, « c’est d’abord les idées qui comptent ». Ce chaudronnier à DCNS brigue le poste de député aux législatives.

Il est chaudronnier à DCNS. 45 ans. Habitant Lanester. Mathieu Piro est le candidat de Lutte ouvrière (LO) dans la 5e circonscription du Morbihan (Lorient, Lanester, Plœmeur, Groix et Larmor-Plage), aux élections législatives des 11 et 18 juin prochains.

Ce militant « depuis 25 ans » à LO, a déjà candidaté aux dernières régionales et municipales. « Je me présente dans le camp des travailleurs et dans la continuité de la candidature de Nathalie Arthaud », affirme-t-il.

S’il est conscient que LO ne pèse pas lourd dans les urnes, il entend bien profiter de ce scrutin pour défendre ses idées. « Aux législatives, on donne la possibilité à des électeurs de voter pour quelque chose de clair. Vu le nouveau gouvernement qui vient d’être nommé, on sait qu’il va falloir se battre contre les attaques que subira le monde du travail. On veut affirmer une opposition ouvrière, avec un programme qui défend l’interdiction des licenciements. »

Mélenchon ? « Pas notre tasse de thé »

Autre cheval de bataille : « La flexibilité imposée par les grands groupes capitalistes. Partout, des gens vivent dans des situations de plus en plus précaires et doivent accepter des conditions de travail de plus en plus dures. »

La candidature de Mathieu Piro est la 7e à gauche à Lorient ! « On se retrouve assez souvent avec France insoumise et le Front de gauche dans des manifestations. Mais il n’y a pas eu de discussions avec eux. Le programme de Mélenchon, ce n’est pas un programme de lutte des classes. Avec lui, les drapeaux rouges sont cachés derrière les drapeaux bleu, blanc, rouge et ce n’est pas notre tasse de thé. Ce qui nous qualifie, nous, c’est d’être des militants communistes qui veulent changer la société et en finir avec le monde capitaliste. »

Droits de reproduction et de diffusion réservés © Ouest-France Lorient