Saint-Brieuc (22) :  Municipales à Saint-Brieuc. Alain Le Fol dévoile les 43 noms de la liste Lutte Ouvrière

Article de presse
15/02/2020

Alain le Fol et Marie-Pierre Tanguy ont présenté leurs 41 collistiers

Municipales à Saint-Brieuc. Alain Le Fol dévoile les 43 noms de la liste Lutte Ouvrière

Alain Le Fol repart en campagne à Saint-Brieuc avec son équipe de Lutte Ouvrière, pour « faire entendre le camp des travailleurs ». Dix-sept nouveaux candidats sont présents sur la liste

Alain Le Fol, ancien salarié de Chaffoteaux âgé de 63 ans, repart en campagne pour le cinquième scrutin municipal consécutif ! Il prend une nouvelle fois la tête de la liste Lutte Ouvrière à Saint-Brieuc. Samedi matin, à la Maison du temps libre, il a présenté les 43 colistiers. Marie-Pierre Menguy, 72 ans, enseignante à la retraite, apparaît toujours en numéro 2. On retrouve le même duo de tête qu’en 2014. Il est « candidat de Lutte Ouvrière aux diverses élections » depuis les législatives de 1981 pour le premier, depuis 1986 pour la deuxième.

« Des fermetures qui découlent de la politique nationale »

Comme il y a six ans, la liste Lutte Ouvrière n’a pas souhaité nous communiquer les âges des colistiers. On sait juste que la moyenne est de 56 ans. « Sur la liste, il y a 17 ou 18 nouveaux », indique Alain Le Fol.

Le programme de la liste évoque beaucoup la politique nationale. Il évoque les Gilets jaunes et « les attaques contre les retraites ». « Il est fort probable que les listes se revendiquant de Macron en payent le prix fort », écrit la liste Lutte Ouvrière. « Les travailleurs ne doivent plus se laisser abuser par tous ces politiciens qui, quelle que soit leur couleur politique, une fois aux commandes, exécutent servilement la politique exigée par ces grands capitalistes qui exercent, eux, la réalité du pouvoir », explique Alain Le Fol.

Les 43 colistiers déclinent cette vision à l’échelon municipal. « Les villes ont de moins en moins de moyens pour faire tourner les services utiles. » Alain Le Fol dénonce notamment les fermetures des bureaux de poste et les regroupements d’écoles « qui découlent de la politique nationale ». « Saint-Brieuc compte 4 000 logements vides (1), une loi de 1945 permet d’en réquisitionner ! Les maires peuvent utiliser cette loi. Nous, on l’appliquerait. » Alain Le Fol se défend aussi d’avoir été « le seul à prendre position en faveur des squatteurs » (de la rue Abbé-Vallée).

Pour ces élections, il devra affronter plusieurs adversaires politiques à gauche de la gauche. Notamment Pierre Lo Monaco (POID) et l’Assemblée populaire, initiée par la France insoumise. Mais « il faut que tout le monde s’exprime ! »

(1) Selon le dernier chiffre communiqué par l’Insee, la ville compte précisément 3 258 logements vacants sur 27 164. Un peu moins de 4 000, donc.

Les 43 noms de la liste Lutte Ouvrière

1. Alain Le Fol, ouvrier métallurgiste.

2. Marie-Pierre Menguy, enseignante retraitée.

3. Philippe Guéguen, enseignant retraité.

4. Nelly Leroux, secrétaire administrative.

5. Yann Moreau, ouvrier en salaisons.

6. Stéphanie Guégan, secrétaire-comptable.

7. Jacques Loison, ouvrier métallurgiste retraité.

8. Cécile Doucet, enseignante.

9. Saindou Abdou N’Tro, ouvrier en abattoir.

10. Ghyslaine Van Den Berghe, aide-soignante.

11. Alain Donnio, comptable.

12. Tamara Abbout, technicienne de surface.

13. Jean Le Dourneuf, ouvrier métallurgiste retraité.

14. Brigitte Raoul, auxiliaire de vie.

15. José Rocher, technicien de surface.

16. Line Chauvel, coiffeuse.

17. Robert Prigent, comptable.

18. Sandrine Becmeur, employée en restauration.

19. Dominique Connan, chauffeur.

20. Pascale Perinaud, aide à domicile.

21. Rudy Wasteels, couvreur.

22. Sylvaine Barbier, enseignante.

23. Alexandre De Graaf, étudiant.

24. Marie-Noëlle Quinio, agent de service.

25. Yvon Lachiver, agent de nettoyage.

26. Fanny Chavagnac, assistante maternelle.

27 : Pierre Le Tanou, ouvrier en salaisons.

28. Guylaine Bernard, employée Pôle emploi.

29. Guy Le Roux, paveur.

30. Evelyne Nays, agente de nettoyage.

31. Thierry Corlouër, agent de nettoyage

32. Eva Moreno Garcia, enseignante.

33. Cédric Connan maçon.

34. Claudine Herpe, cadre de santé.

35. Olivier Bresteau, technicien.

36. Jeannine Philippe, employée retraitée.

37. Patrice Le Borgne, ouvrier métallurgiste.

38. Nelly Le Bonniec, ouvrière en retraite.

39. Anicet Larairie, retraité de la métallurgie.

40. Lisa Cornières, vendeuse.

41. Guillaume Le Jean, technicien.

42. Annie Beaufils, cantinière.

43. Raymond Denizet, ouvrier métallurgiste retraité.

Droits de reproduction et de diffusion réservés © Ouest-France