CHRONIQUE RÉPUBLICAINE DU JEUDI 8 JUIN 2016 :  tribune de Régis Douard

Article de presse
08/06/2017

,  LÉGISLATIVES : « TROIS QUESTIONS POUR DIX CANDIDATS »

Régis DOUARD, candidat de Lutte Ouvrière dans la 6ème circonscription d'Ille-et-Vilaine
(Fougères):  Affirmer sa colère face à cette société  barbare 

Quel est le sens de votre candidature ?

"Comme des millions de travailleurs je ne vis que de mon salaire. Je suis ouvrier à l'hôpital après avoir travaillé 15 ans en usine, cinq ans comme intérimaire dans des entreprises comme Canon à Liffré et 10 ans en CDI sur machine en 2x8 à la Barre Thomas à Rennes. En 2008, comme des centaines de collègues, j'ai subi un licenciement économique. J'ai vu comment, en une minute, la vie bascule, et comment on jette à la rue des travailleurs qui étaient là, parfois, depuis des dizaines d'années".
"Le sens de ma candidature, c'est de voter communiste et affirmer sa colère face à cette société barbare qu'est le capitalisme. C'est de lever le drapeau rouge des travailleurs face au drapeau bleu-blanc-rouge de la bourgeoisie française. C'est voter en toute conscience pour son camp, celui des travailleurs.
"

Êtes-vous pour ou contre la réserve parlementaire ?

Je suis contre. Un élu n'a pas à disposer d'argent public qu'il distribue selon son bon
vouloir."
 
Quels sont vos combats locaux prioritaires ?

"Ici, l'usine Delphi de SaintAubin-du-Cormier doit fermer en 2018. L'abattoir SVA de Liffré ferme et est déplacé à Vitré. Les petits agriculteurs sont saignés par des grands groupes comme Lactalis, propriété de Besnier, une des plus grandes    fortunes de France.
Ce sont des exemples locaux qui montrent la dictature qu'exercent les grands groupes capitalistes sur la vie des travailleurs, des handicapés, des retraités, des chômeurs et des petits patrons.
C'est pourquoi, il est urgent d'interdire les licenciements et de répartir le travail entre tous pour que chacun puisse avoir un emploi et vivre dignement, c'est-à-dire avec un revenu ou une pension de 1 800 € minimum.
Il serait indispensable d'imposer la transparence des
comptes de ces trusts industriels et bancaires.
"