Brest :  André Cherblanc veut mettre l'accent sur les...

Article de presse
13/03/2014

André Cherblanc veut mettre l'accent sur les enjeux nationaux

Le dernier candidat déclaré aux élections municipales brestoises veut porter les intérêts du " camp des travailleurs ".

André Cherblanc, militant Lutte ouvrière, tête de la liste " Le camp des travailleurs ", se présente pour la troisième fois aux élections municipales à Brest. « Nous sommes des militants du mouvement ouvrier, des habitants des quartiers. Des révolutionnaires communistes qui contestent le pouvoir capitaliste en place et voudraient transformer la société. Ce à quoi les partis socialistes et communistes ont renoncé...»

André Cherblanc et ses colistiers entendent utiliser la campagne des municipales « non pas pour obtenir des postes, mais pour relayer ce besoin d'un changement profond de la société. Les élections constituent un temps privilégié pour s'adresser aux citoyens. » Pour le militant, les véritables enjeux ne sont pas locaux mais nationaux : la misère, le chômage, la précarité du travail... « Nous voulons imposer l'interdiction des licenciements et la répartition du travail entre tous, arrêter de faire profiter de fonds publics ceux qui ne produisent rien... Notre participation aux élections est un moyen de rendre ces idées visibles et d'offrir aux citoyens en colère une manière de l'exprimer autre que l'abstention qui serait une forme de résignation. »

Quel regard porte-t-il sur les autres candidatures ? « Les représentants des grands partis au pouvoir favorisent les grands intérêts en place (banquiers, grands groupes...). Le Front national veut capitaliser sur le dégoût qu'ils inspirent désormais pour faire la même chose mais en pire, avec des solutions plus autoritaires et qui divisent la population. »

Martine de Saint Jan - Côté Brest