Lorient Morbihan :  Cyril Le Bail. «Il faut interdire les licenciements»

Article de presse
06/06/2012

5 juin 2012 -Le télégramme

Déjà en lice en 2007, Cyril Le Bail défendra les couleurs de Lutte Ouvrière dans la 5ecirconscription. A 58 ans, cet ancien technicien à DCNS, élu à Lanester, revendique une fidélité sans faille à sa famille politique depuis 1973.

Le secteur de la pêche est en crise. Quel est, selon vous, le dossier prioritaire à traiter si vous êtes élu député?

Le secteur de la pêche est d'abord victime de la loi du profit comme toute l'économie. Lesgrands groupes prospèrent au détriment des petits pêcheurs qui, pour ne pas disparaître, sont obligés d'intensifier leur travail avec parfois des conséquences dramatiques. Pour répondre aux besoins de la population et non aux profits de ces grands groupes, une autre organisation de la société est nécessaire. La mer devrait être un bien commun, gérée de manière rationnelle, respectant les ressources, l'environnement. Pour cela, il faut que les travailleurs de la mer comme d'ailleurs contrôlent l'économie, ne laissant pas les requins de la finance décider de manière irresponsable de l'avenir de la planète.

La réforme sur l'autonomie des universités a fragilisé l'Université de Bretagne Sud. Des postes ont été gelés et des moyens supprimés pour équilibrer le budget. Faut-il revenir sur cette réforme?

La réforme sur l'autonomie des universités a été un prétexte supplémentaire pour geler des postes et supprimer des moyens. L'enseignement doit être pris en charge par l'État et non laissé aux établissements qui subiront inévitablement la pression du patronat local. L'enseignement, de la maternelle à l'université, doit être accessible pour tous, sur tout le territoire, sans droits d'entrée qui défavorisent les jeunes des milieux populaires, ces jeunes obligés de travailler tout en étudiant et cela juste pour pouvoir se loger et se nourrir sans même pouvoir se soigner. Comme tous les services publics, l'éducation subit des attaques en règle. Au-delà de cette réforme, se pose le problème des moyens accordés à l'Éducation nationale pour mettre fin à sa dégradation, l'embauche massive de personnel enseignant ou non et de sa formation.

Les entreprises du secteur nautique du pays de Lorient subissent la crise de plein fouet. Quelles mesures prendre pour soutenir cette activité?

Le sort des salariés des entreprises du secteur nautique de la région de Lorient illustre parfaitement la dégradation des conditions d'existence du monde du travail: de la délocalisation d'Alliaura à Lanester jusqu'à sa fermeture, de la mise en redressement de Plastimo à la menace de liquidation. Quelle que soit lasituation de ce secteur d'activité, l'emploi et le salaire des travailleurs doivent être garantis enfinançant sur les bénéfices présents ou passés, y compris les fortunes accumulées par les propriétaires successifs. Les salariés nesont pas responsables de lacrise; il faut interdire les licenciements et maintenir les salaires.

L'éolien en mer et flottant, est considéré un secteur d'avenir pour la France mais également pour le pays de Lorient. Plusieurs entreprises lorientaises sont fortement engagées dans cette filière. Allez-vous soutenir ce développement et comment?

Ce sont les grands groupes capitalistes, Total, Areva, EDF... qui gèrent l'énergie. Ils le font en fonction des profits qui sont énormes et non pour les besoins de la population, de sa sécurité. On ne peut gérer les énergies de manière rationnelle qu'en les mettant en commun et non en concurrence, qu'en planifiant l'ensemble de l'économie pour répondre à nos besoins. Pour cela, il faut en finir avec la propriété privée des moyens de productions et sa loi du profit.

Droit de vote des étrangers. Seriez-vous favorable à cette réforme promise par François Hollande?

Les travailleurs immigrés devraient avoir tous les droits dont bénéficient les travailleurs français, à commencer par ledroit de vote, et à toutes les élections. Accorder ce droit serait ungeste démocratique élémentaire, comme le serait celui de régulariser tous les sans-papiers.

Soutiendrez-vous un projet de loi autorisant le mariage gay?

Même si, pour ma part, je suis pour l'union libre, je suis pourautoriser le mariage des homosexuels qui le souhaitent, ainsi que pour le droit à l'adoption.

Droits de reproduction et de diffusion réservés © Lorient Morbihan