Lanester (Morbihan) :  Elections : le programme de Cyril Lebail

Article de presse
19/03/2014

Cyril Le Bail de la liste « Lutte ouvrière, faire entendre le camp des travailleurs », est la dernière des cinq listes à présenter son programme pour les municipales de dimanche. « Les problèmes cruciaux des travailleurs ne peuvent être résolus à l'échelle d'une commune. En revanche, ces élections municipales ont un enjeu national : sanctionner le gouvernement. En effet, la classe capitaliste bénéficie du soutien sans faille du tandem Hollande/Ayrault qui impose l'austérité aux classes populaires », dit le candidat. La liste se présente pour faire entendre la colère du monde du travail contre la bourgeoisie et ses serviteurs politiques. « Les licenciements se multiplient et le chômage augmente. Au nom de la « compétitivité », la flexibilité et la précarité se généralisent. Avec le blocage des salaires, pendant que les prix et les impôts augmentent, le pouvoir d'achat des classes populaires se dégrade », dit M.Le Bail.

Économie opaque

« Le programme que nous défendons n'est pas un programme électoral, ce sont des objectifs que les travailleurs devront imposer en utilisant leur poids dans toute l'économie. C'est par les luttes collectives qu'il faudra imposer l'interdiction des licenciements et la répartition du travail entre tous, sans diminution de salaires, pour arrêter tous ces plans de licenciements ; l'augmentation des salaires et les indexer sur les prix pour mettre fin à la dégradation du pouvoir d'achat ; l'abolition du secret des affaires car toute l'économie est opaque. Il faut rendre tous les comptes des entreprises transparents pour que les salariés et la population puissent les contrôler. Il faut donner aux services publics des moyens supplémentaires et pas leur faire subir de nouveaux plans d'austérité qui se traduisent par des fermetures de services dans les hôpitaux, des suppressions de classes dans les écoles », dit M.Le Bail.

Réunions publiques

« Pour créer des emplois et augmenter les salaires, il faut prendre sur les profits. En 2013, le patrimoine des 500 plus grosses fortunes du pays a augmenté de 25 % dépassant les 300milliards d'euros. C'est pour permettre à tous ces parasites d'accroître leur fortune que le gouvernement impose des sacrifices aux classes populaires », conclut-il. La liste tiendra deux réunions publiques, demain, à 19h, à la maison de quartier L'esKale (Kesler-Devillers) et mercredi, à 19h, à la maison de quartier Les Lavoirs (Pasteur).