Ouest-France - Région Bretagne : Portrait de campagne. :  Valérie Hamon, conductrice de Lutte Ouvrière

Article de presse
28/02/2010

La liste trotskiste de LO est menée par une conductrice de TER bretons.

« Je ne comprends pas le gâchis humain. » Même dite avec le sourire, la formule montre toute la détermination de Valérie Hamon. Mais d'où vient la force de l'engagement de cette femme de 38 ans ?

Sûrement un peu de sa famille de Saint-Brieuc. « C'était un milieu ouvrier avec des parents qui revenaient crevés du travail et un grand-père qui bossait à Chaffoteaux. »

Puis vient la réalité du monde du travail. « A Rennes, j'ai bossé pendant 8 ans en intérim dans l'agro-alimentaire, l'automobile, l'électronique ... Y compris dans ces boulots où on est chronométré pour aller aux toilettes. »

C'est là, au début des années 90, que Lutte Ouvrière devient une évidence pour elle. « Parce qu'ils parlaient vraiment des problèmes des travailleurs. La conscience des idées communistes, de l'organisation économique est venue encore plus tard. »

Sans oublier la force d'Arlette Laguiller. « Elle est tellement restée fidèle à ses idées. Dire en 1974, je suis une femme dans une république d'hommes », c'est toujours aussi fort. »

De quoi croire au grand soir révolutionnaire ? « Je crois en la Révolution, mais ce n'est pas un grand soir. Ca dépendra de la population laborieuse qui entraînera tout le monde. Collectivement, on peut tout arrêter. » Comme le pensait Léon Trotski.

En attendant, la conductrice de train et déléguée du personnel de la SNCF devient une habituée des élections. Candidate aux régionales de 2004, la porte-parole bretonne du parti a aussi été candidate aux législatives de 2007 et aux municipales de 2008, à Rennes, ainsi qu'aux européennes de 2009.

Gilles Kerdreux