Joué-lès-Tours

5000 emplois créés… ? Pour ceux qui veulent y croire…

Brève
29/11/2021

L'immense friche industrielle Michelin

La photo et le gros titre à la Une et la page 2 entière de la Nouvelle République du 24 Novembre étaient consacrés au site abandonné par Michelin à Joué-lès-Tours, pour annoncer qu’un nouveau quartier d’affaires y serait créé et pas moins de 5000 emplois espérés !

Les 20 hectares qu’occupait l’usine (qui a employé plus de 4000 salariés jusque dans les années 80) ont été vendus par Michelin pour « plus de dix millions », dit la presse, à la SET, (société d’équipement mixte de Touraine) et à un aménageur privé. Ils étaient en friche depuis que Michelin avait décidé en 2013 de supprimer la fabrication des pneus Poids Lourds, de licencier plus de 700 personnes puis de tout démolir, sauf deux ateliers où travaillent encore environ 200 salariés.

Maintenant, les médias et les politiciens locaux (dont le président de la Métropole et maire de Joué) en font des tonnes avec une annonce qui , quand on y regarde de plus près, se borne à évoquer, au conditionnel, 5000 emplois de bureau, de services ou d’hôtellerie qui pourraient être créés… d’ici quinze ans !

De l’enfumage pur et simple. Evidemment personne ne sait quelles activités et combien d’emplois il y aura sur ce site dans quinze ans. Voilà déjà sept ans que Michelin y a arrêté la production des pneus poids lourds et, depuis, tout ce qui se développe, ce sont les mauvaises herbes et les arbustes qui maintenant cachent la fière banderole « Michelin et la Métropole aménagent ce site » accrochée depuis toutes ces années !

La seule réalité concrète c’est que Michelin, dont les profits cette année dépasseront largement le milliard, a empoché quelques millions de plus, en partie versés par des fonds publics (la SET) et qu’il n’y a toujours que 200 salariés sur le site, contre plus de 1000 en 2013. Pas de quoi faire un gros titre.

Les dernières brèves