SNCF - Orléans Les Aubrais (Loiret) :  Arguments patronaux très peu convaincants !

Echo d'entreprise
01/04/2020

Bien des cheminots étant réticents à juste raison à s’exposer pour des transports non indispensables, les dirigeants de Fret SNCF ont cru trouver un argument imparable.

Selon eux, les trains de céréales seraient de "première nécessité" car elles rentreraient dans la composition de gel hydro-alcoolique et dans la fabrication de masques de protection.

Les silos étant déjà pleins, ce n'est pas sûr que les céréales serviront la bonne cause, mais ce qui est certain, c'est que le blé va rentrer dans les poches des grands groupes agro-alimentaires...