SNCF – ligne Orléans-Paris

Ça craque par tous les bouts

Brève
05/12/2017

L'aiguille de Toury

Dimanche 26 novembre en fin de soirée, un aiguillage est tombé en panne juste à l'entrée de la gare d'Orléans. Ces dernières semaines, les incidents se multiplient et créent une situation de plus en plus invivable pour les cheminots, et très pénible pour les nombreux voyageurs qui empruntent cette ligne.

Même lorsqu'aucun incident ne vient perturber le fonctionnement normal de la ligne, il n'est pas rare que plusieurs trains soient supprimés. C'est révélateur du manque de personnel chronique.

Jeudi 16 novembre par exemple, le dernier train partant d'Austerlitz, tombé en panne en pleine voie, est arrivé en gare avec plus de 5 h de retard. Vendredi 24, un train a perdu son pantographe, bloquant toute montée de train sur Paris. Ce même jour, une éclisse cassée fut constatée par l'équipe inspectant les lieux.

La panne du 26 novembre a engendré des perturbations toute la journée du lundi, jusqu’au mardi matin. Plus aucun train ne pouvait partir d'Orléans, les départs s’effectuant en gare des Aubrais, engendrant de nouveaux retards et des suppressions de trains.

Si la maintenance était faite régulièrement, et avec du personnel en nombre suffisant, ce genre de problèmes n'arriverait pas. Mais pour la direction de la SNCF, la seule chose qui compte ce sont les économies.