Indre-et-Loire, Tours

Coup de colère chez Fidélia

Brève
30/12/2017

Jeudi 21 décembre plusieurs dizaines de travailleurs du centre d’appel Fidélia (groupe Covéa) ont débrayé à Tours pour exprimer leur mécontentement à l’occasion du passage du nouveau directeur, qui finalement n’a pas osé se montrer.

Actuellement l’activité est importante, elle est en hausse sur toute l’année mais les appels sont particulièrement nombreux en cette fin d’année. Or il faut y répondre en n’étant pas plus nombreux ou même moins car les effectifs ont diminué. De plus, les congés demandés pour les semaines des fêtes ont parfois été refusés et la direction met de plus en plus de pression dans le cadre de la réorganisation du groupe. Certains secteurs sont « en pointe » dans ce domaine : les pressions et la surveillance des travailleurs, de leurs pauses par exemple, se font de plus en plus sentir.

Alors environ 50 % des présents sont allés dire leur colère ce jour là à un sous-directeur qui s’est fait cartonné copieusement.