Amazon - Saran (Loiret)

Débrayages pour exiger la fermeture

Brève
18/03/2020

Mercredi 18 mars, environ 20 % de l’équipe du matin a débrayé pour demander l’arrêt total du travail, en attendant leurs collègues d’après-midi et de nuit.

Le site, qui emploie des milliers de salariés, n’a pris aucune mesure de précaution, pas de gel, pas de gants, les travailleurs se croisent dans les transports en commun et dans les allées, et des nouveaux sont embauchés tous les jours, aggravant encore la concentration. Dans le journal local, un travailleur dénonçait que « Les seules mesures prises, c'est de ne pas se dire bonjour, le retrait d'un siège sur deux à la cantine, et le passage à quatre temps de pause au lieu de deux pour qu'il y ait moins de monde dans la salle de pause, où l'on est bien 300 en même temps. »

Parmi celles et ceux qui se sont mis en grève, beaucoup expriment leur inquiétude pour leur santé et celle des autres, et leur colère devant l’attitude irresponsable de la direction qui ne pense qu’à assurer les profits du groupe. Livrer des livres ou d’autres objets n’a rien de vital, alors les travailleurs d’Amazon ont bien raison de vouloir imposer la fermeture du site.

Les dernières brèves