Dreux (Eure-et-Loir)

Des empoisonneurs qui se croient tout permis

Brève
09/11/2018

A Vernouillet, dans la périphérie de Dreux, plusieurs riverains de l’ancienne Imprimerie Moderne ont porté plainte contre les nouveaux propriétaires du site. Comme l'a rapporté la presse, ceux-ci avaient en effet acquis le terrain situé près du centre commercial Plein-Sud, afin d’y faire construire des pavillons. Mais, alors qu’ils auraient dû faire désamianter le site (en particulier la toiture de 1 800 m²), ils ont fait établir un faux diagnostic par une société basé à Chartres et ont fait démolir, début juillet, les anciens locaux de l’imprimerie avec de simples pelleteuses, sans prendre aucune précaution, ni vis-à-vis des travailleurs chargés de la démolition, ni vis-à-vis du voisinage, puisque le quartier a été envahi par un nuage de poussières contaminées. Quant aux gravats, il semble qu’ils n’aient pas été emportés dans un site spécialisé dans le traitement des déchets toxiques.

Depuis le 6 novembre, le gérant de la société propriétaire des lieux, par ailleurs secrétaire régional de la FNAIM - la fédération des marchands de bien censée faire respecter le code de déontologie de la profession -, et ont finalement été placés en garde à vue pour association de malfaiteurs et passeront en procès. C’est bien le minimum, alors que, pour faire quelques économies, ces petits patrons véreux sont prêts à mettre en danger la vie des autres.