Gien (Loiret)

Grève à la clinique Jeanne-d'Arc

Brève
16/07/2019

En grève depuis le 9 juillet, le personnel de la clinique privée de Gien (un établissement de 110 personnes) n’accepte pas de signer le nouveau contrat qu'on lui propose après la reprise de l’établissement par le C.H.R.O. (centre hospitalier d’Orléans), suite à son abandon par le groupe Ramsey (ex-Générale de Santé) - Ramsey jugeant les revenus de la clinique plus assez fructueux ! Tous les jours un piquet de grève d’une trentaine de soignants se relaye devant la clinique.

C’est le troisième protocole de reprise qu’on leur propose, sans précision sur l’organisation des postes, les tarifs des gardes et des astreintes, les éventuels changements de planning, le nombre de gardes etc.

Mais surtout ce qui a fait déborder la coupe, c’est que ce troisième document stipule que leur traitement indiciaire baisse. Le personnel soignant réclame que leur salaire brut annuel ne soit pas amputé et que des compensations soient accordées pour la perte des indemnités de transport, de la part patronale mutuelle, et des journées d’ancienneté. Comme ils le déclarent : « Nous, on n’a rien demandé, Ramsey nous a jetés et le C.H.R.O. veut nous léser ».

Une nouvelle réunion avec les dirigeants du C.H.R.O. doit avoir lieu le 18 juillet. En attendant, le personnel de la clinique est bien décidé à se faire entendre pour défendre ses droits et son dû.

Les dernières brèves