Le Blanc (36)

Intervention policière contre l’occupation de la maternité

Brève
02/11/2018

Depuis vendredi 19 octobre, plusieurs dizaines de personnes occupaient la maternité du Blanc pour protester contre sa fermeture. Le collectif demandait à être reçu par les autorités pour remettre en cause cette décision qui a pour conséquence de mettre la plus proche maternité à plus d’une heure de route.

Mardi 30 octobre, après 11 jours d’occupation, plusieurs camions de forces de l’ordre ont débarqué avant 5 heures du matin. Ils ont expulsé un par un les occupants qui avaient décidé de ne pas opposer de résistance.

Mais les autorités ne se sont pas contentées de l’expulsion. Elles ont voulu empêcher tout retour en arrière, en déménageant le mobilier de la maternité dès le lendemain. L’eau et l’électricité ont été coupées, les portes condamnées, transformant la maternité en bâtiment désaffecté, surveillé par des vigiles.

Les occupants n’ont pas dit leur dernier mot. Ils sont décidés à continuer leur lutte et à participer à toutes les actions locales et nationales. Pendant l’occupation, plusieurs délégations d’hospitaliers d’autres villes sont venus les soutenir. Et non loin de là, l’hôpital de Vierzon est menacé.

La fermeture de la maternité du Blanc fait partie d’une politique générale du gouvernement, qui veut imposer des régressions importantes à la population. Il faudra un mouvement d’ensemble pour s’y opposer.