Châteaudun (Eure-et-Loir)

L'ARS ferme brutalement la maternité

Brève
29/05/2018

La maternité de l’hôpital de Châteaudun a fermé ses portes le lundi 28 mai à minuit, malgré un ultime rassemblement de protestation d’une soixantaine de personnes (personnel concerné, parents attendant une naissance, membre du comité de défense de la maternité, etc.), qui se sont rassemblées, le jour même, dans le hall de l’hôpital.

Depuis des mois l’Agence régionale de santé (ARS) menaçait de fermer la maternité de Châteaudun, qui a pourtant accueilli 364 naissances l’an passé. Cela avait conduit à l’organisation de plusieurs rassemblements pour la défendre. Mais l’annonce officielle de la fermeture a été faite brutalement le mardi 22 mai par mail ou par SMS, ce qui témoigne du plus grand mépris de l’ARS pour le personnel hospitalier.

Comme justification, l’ARS avance le manque de sécurité, lié au manque d'anesthésistes-réanimateurs et à un recours trop important aux médecins en intérim. Mais pour les femmes, cette décision veut dire qu’elles devront accoucher dans les hôpitaux de Chartres, Orléans ou Vendôme, villes situées à une cinquantaine de kilomètres de Châteaudun. On ne voit pas en quoi faire 50 kilomètres renforcera la sécurité pour accoucher. Et si des moyens manquent à l’hôpital de Châteaudun, ils devraient être débloqués par l’État pour que chaque habitant aient des services de santé de qualité et à proximité.