Merck Santé - Semoy (Loiret) :  Le blocage des salaires, ça ne peut plus durer !

Echo d'entreprise
04/03/2022

Depuis le jeudi 3 mars au matin, la majorité des opérateurs de production mais aussi bon nombre de techniciens de laboratoire du site de Semoy, qui compte environ 500 salariés, se sont mis en grève pour protester contre le mépris exprimé par la direction de ce groupe pharmaceutique richissime, qui continue à vouloir bloquer les salaires et qui vient de proposer une « augmentation » en 2022 de seulement 1 %, et encore uniquement pour les salaires inférieurs à 2200 euros ! La direction n’a trouvé aucun syndicat pour signer cet accord.

Alors que tous les prix grimpent, que les coûts des pleins d’essence ou du caddie explosent, la grande majorité des opérateurs ont trouvé ces propositions pour le moins « irrespectueuses ». D’autant que le site s’est agrandi pour augmenter la production et que les semaines de travail ont été rallongées ! Bien des travailleurs ont demandé aux délégués du site « de l’action ». Et depuis hier matin, les travailleurs sont rassemblés devant le site et la production des médicaments anti-diabétiques du site est bloquée. Ils s’organisent et peuvent enfin discuter tous ensemble de ce qu’il faudrait comme salaire pour vivre dignement. Ils revotent la grève chaque fin d’après-midi.

Tous les travailleurs qui engagent la lutte pour l’augmentation des salaires alors que les profits explosent ont raison !