Fondettes (37)

Sandvik Coromant (ex Safety) persiste à détruire l'emploi.

Brève
24/10/2018

Le leader mondial des outils coupants Sandvik vient de décider dans les secrets de ses conseils d'administration de fermer l'usine de production de Fondettes en Indre-et-Loire et de licencier 130 travailleurs, ainsi que l'activité Recherche et Développement de 31 salariés.

Déjà il y a 3 ans cette même multinationale avait fermé son usine de corps d'outils avec 45 travailleurs sur la même commune. Par la lutte les salariés avait réussi à reclasser plus d'une vingtaine de travailleurs sur le site que Sandvik veut définitivement fermer d'ici la fin de l'année.

Sandvik n'est pas du tout la petite PME locale en proie aux difficultés du marché, non, c'est le numéro un mondial dans les outils coupants, un groupe capitaliste implanté sur les 5 continents, avec plus de 43 000 salariés et un chiffre d'affaires de plus de 9 Milliards d'euros, sans compter un retour sur capitaux employés de près de 25 % pour sa division Machining Solutions dont dépend l'entreprise de Fondettes.

Les salariés savent par expérience, qu'ils n'auront que leur mobilisation et la grève pour imposer à Sandvik, la garantie d'un emploi ou d'un reclassement correct afin qu'aucun d'entre eux ne se retrouve à Pôle emploi.