La Nouvelle République (Indre-et-Loire) :  A. Brunet (LO) : " Il n'y a pas de sauveur "

Article de presse
26/05/2017

La campagne des présidentielles à peine terminée, Anne Brunet a repris le chemin militant pour porter « la parole des travailleurs ». A 50 ans, l'enseignante est toujours mobilisée et se présente une nouvelle fois à l'élection législative, la seconde après une première expérience dans le Sud-Vienne.

" Les luttes sont inéluctables "

Fidèle à ses convictions et à son parti, Anne Brunet se fait la porte-parole du message national de Lutte Ouvrière : « La campagne pour les législatives est le prolongement de la campagne présidentielle. La lutte était la seule solution pour sortir du système actuel qui ne promet pas un avenir meilleur pour les travailleurs. La situation est même de plus en plus difficile. Nos adversaires sont les grands dirigeants qui détiennent aujourd'hui réellement le pouvoir, ce ne sont pas les politiques. Tout le monde n'a pas les mêmes intérêts en France. Les travailleurs ne peuvent s'en sortir que grâce à une mobilisation générale. Les gens attendent le sauveur, mais il n'existe pas, c'est de la poudre aux yeux. »
Consciente que LO ne sortira pas en tête à l'issue du scrutin, Anne Brunet, qui était également tête de liste en 2014 aux municipales à Tours, assure néanmoins : « C'est vrai nous sommes minoritaires mais nous nous faisons entendre par les travailleurs. Le message est reçu. Nous sommes présents à la sortie des usines et sur le marché. Le premier gouvernement d'Emmanuel Macron ne va rien apporter aux travailleurs, ils en ont bien conscience. Dans les prochains mois, les luttes seront inéluctables, nous aidons les travailleurs à s'y préparer. »
Pour Lutte ouvrière, l'adversaire reste et restera « le capitalisme, ce n'est pas l'autre, ce n'est pas l'étranger, ce n'est pas l'Europe… »
Pour cette campagne, Anne Brunet sera accompagnée par Etienne Cherblanc, ancien métallurgiste, aujourd'hui retraité.

S.M.