L'écho républicain :  Luc Viry (LO) pour organiser la riposte des travailleurs

Article de presse
26/05/2017

Le candidat de Lutte Ouvrière et sa suppléante s'inscrivent dans la droite ligne de Nathalie Arthaud. Ils veulent organiser "les luttes collectives".

Comme tous les enseignants, Luc Viry et Karine Graffeuil font le pont de l'Ascension. Un long week-end ensoleillé que le candidat de Lutte ouvrière et sa suppléante ont choisi de consacrer à la campagne des législatives.

Les militants de Lutte Ouvrière ne connaissent pas de frontières : ils habitent et travaillent tous les deux du côté de Chartres mais c'est sur la circonscription de Dreux qu'ils ont choisi de se présenter :

"Les problèmes sont partout les mêmes : il y a toujours plus de précarité dans les rangs des salariés et des retraités. Toujours plus de licenciements. Dreux en sait quelque chose avec toutes les usines qui ont fermé et dans celles qui restent des salariés qui se battent face à des conditions de travail de plus en plus dégradées".

Il faut s'armer contre les attaques qui se profilent contre les travailleurs

Leur campagne se fait dans la rue, sur les marchés et aux portes des usines. Luc Viry et Karine Graffeuil savent bien que les chances de LO de siéger à l'Assemblée nationale sont minces. Mais leur candidature n'est pas vaine pour autant :

" C'est l'occasion de rappeler nos revendications : un salaire minimum à 1.800 euros nets, l'interdiction des licenciements... Les salariés, les retraités, les chômeurs peuvent s'emparer de ces revendications pour leur lutte ". L'idée est bien pour les candidats de Lutte Ouvrière " d'organiser les luttes collectives. Il faut s'armer contre les attaques qui se profilent avec le nouveau Gouvernement qui va pousser la logique de la première loi Macron et de la loi Travail encore plus loin ".

S'ils se sentent parfois proches des idées portées par le Parti Ouvrier Indépendant et Démocratique, ils avancent une différence majeure : " Nous ne sommes pas partisans d'une sortie de l'Europe. Nous voulons au contraire créer une vraie solidarité avec les travailleurs sur le plan international ".

Luc Viry estime que les travailleurs ont bien le droit "d'avoir deux partis pour les représenter quand on voit que les bourgeois en ont neuf !" Ils se retrouveront après les élections de juin ... dans la rue.

Le candidat LO et sa suppléante organisent une réunion publique, le 7 juin, à 19 heures, au centre Saint-Jean,
à Dreux.