Orléans (45)

Orléans : la grève des éboueurs tient bon

Brève
13/01/2009

Les éboueurs de l'Agglomération entament leur 19ème jour de grève pour obtenir 100 € nets d'augmentation mensuelle. Leurs salaires ne dépassent pas en effet les 1300 € nets pour 15 ans d'ancienneté.

Ils ont continué à bloquer les dépôts et manifesté devant le siège de l'Agglomération et le tribunal ; les élus ayant porté plainte pour entrave à la liberté du travail.

Les élus de droite osent expliquer que les éboueurs n'ont pas à se plaindre de leurs salaires, alors qu'eux se sont voté des augmentations.

Pour justifier ses 33 % d'augmentation, le président UMP de l'agglomération prétend qu'il a des semaines de travail bien plus longues et des vacances deux fois plus courtes que les éboueurs. Mais s'il estime que les éboueurs sont mieux lotis que lui, pourquoi ne postule-t-il pas à un poste derrière un camion-benne !

Le maire Modem de Fleury-les-Aubrais dont l'indemnité a été relevée de 82 % se demande sur quelle planète vivent les éboueurs pour oser revendiquer de meilleurs salaires, alors qu'il y a tant de personnes dans la difficulté. Mais n'aurait-il pas entendu parler des centaines de milliards donnés aux banques ? Sur quelle planète vit-il ? En tout cas, pas celle des éboueurs, ni des Rmistes et des SDF !

Tous ces discours anti-grève de la droite se retournent contre elle et renforcent le soutien que les grévistes rencontrent dans la population, ce qui les encourage à tenir bon.

Quand TF1 informe...

Mardi 13, le journal de 20 H de TF1 a consacré un reportage à la grève des éboueurs où toutes les personnes interrogées, dont le maire UMP d'Orléans, étaient contre la grève.

Aucun gréviste, par contre, n'a eu la moindre possibilité de parler salaires et conditions de travail. En somme, c'est : "Bosse et tais-toi" !

Mais n'en déplaise à tous ces pourfendeurs de grève, les éboueurs se feront à nouveau entendre ce mercredi 14 en manifestant au moment du passage de Sarkozy à Orléans.

Les dernières brèves